Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : blog pour la mémoire de l'autodrome
  • blog pour la mémoire de l'autodrome
  • : Sauvegarde de la mémoire de l'autodrome de Linas Montlhéry
  • Contact

Recherche

Texte libre

31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 19:30
Recherche du jeux Montlhéry Record

Nous recherchons le jeux MONLHERY RECORD.

Si vous connaissez des personnes qui ont ou qui vendent ce jeux merci de nous en informer.

En entier ou des pièces ou partie du jeux.

C'est un jeux de course cycliste avec entraineur automobile.

Plus de détails sur ce jeux ici.

http://www.cyclingboardgames.net/g_montlheryrecord.htm

Recherche du jeux Montlhéry Record
Recherche du jeux Montlhéry RecordRecherche du jeux Montlhéry Record
Repost 0
Published by Automobi - dans Velo
commenter cet article
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 18:00

CM-33-Numeriser0037.jpg

Il aurait dû en fait se dérouler trois championnats du monde de cyclisme sur l’autodrome de Linas – Monlhéry : en 1933, en 1940 et en 1947.

 

Deux maillots arc-en-ciel ont été attribués le Lundi 14 Août  1933 sur l’autodrome.

 

Le titre de champion du monde des routiers professionnels est revenu  à Georges SPEICHER., dans des circonstances homériques (cent-quarante kilomètres d’échappée en solitaire alors même qu’il avait attaqué dès le départ donné), et ce devant une foule record (plus de cent mille  spectateurs). Anecdote remarquable : les épreuves de qualification de l’équipe belge se sont déroulées quelques jours auparavant sur le circuit même !

 

La course des amateurs a quant à elle été remportée le matin même (départ donné à sept heures) par le Suisse Paul Egli, qui accomplira par la suite une belle carrière chez les professionnels.

 

 

Pour des raisons évidentes, l’édition 1940 n’a pû se tenir sur l’autodrome.

 

Pour d’autres, bien troubles, le championnat du Monde 1947, initialement dévolu à Montlhéry, se disputera finalement sur le circuit de Reims.

 

Jamais plus l’épreuve arc-en-ciel ne retrouvera le chemin de l’autodrome.

 

CM-33-Numeriser0039.jpg

 

L'auteur de "L'épopée du cyclisme sur l'autodrome de Linas-Montlhéry"
http://epopeeducyclismelinasmontlhery.blog4ever.com


Sera en dédicace à l'Autodrome Héritage Festival les 7 et 8 juin 2014

venez le rencontrer sur place !


 

Repost 0
Published by Patrick Police - dans Velo
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 22:13



SUR LES TRACES D’AIME CONSTANT 

 

 SALMSON CONSTANT photo JML.jpg
photo collection J-M Letailleur

 
Le 30 Septembre 1933, le quotidien sportif « L’Auto » annonce dans ses colonnes que " le stayer marseillais Aimé Constant a l’intention d’effectuer sur l’autodrome de Montlhéry une tentative contre le record de l’heure de Léon Vanderstuyft ".
 
Particularité, en cette année 1933 où l’on se bouscule sur l’autodrome, entre les tentatives d’Alexis Blanc-Garin contre le même record, les essais du « super vélo-car » de Charles Mochet, et ceux du Vélodyne de Marcel Berthet, "L'Auto" précise  : « cette tentative sera effectuée derrière une voiture » (sans plus de précisions) « pilotée par Vernet ».
 
Sur la base de ces faibles indices, il convenait de mener l’enquête, afin d'en savoir un peu plus sur les protagonistes de l’affaire, et identifier le mystérieux véhicule.
 
D'abord, un record
Mais commençons donc à évoquer ce fameux "record de Léon Vanderstuyft". La fameuse marque de 122.771 kilomètres sur l’heure du stayer belge, actée le 29 Septembre 1928, est le Graal des apprentis recordmen, la plupart (pour ne pas dire tous) des stayers.
 
Pour battre ce record, deux options : l’entraînement derrière automobile, ou celui derrière motocyclette. Les essais de Jules Miquel, puis de Léon Vanderstuyft derrière Talbot à Montlhéry, et ceux de Gustave Ganay dans le sillage d’une monstrueuse Voisin  à Miramas se sont révélés des impasses. L’entraînement derrière moto a été crédibilisé par les records successifs de Vanderstuyft et Brunier en 1924 et 1925. Pour chasser le record, mieux vaut se caler à cette époque derrière une motocyclette spécialement préparée pour la circonstance.
 
Pourtant, c’est dans l’abri d’une voiture de course qu'Aimé Constant choisira de se lancer à l’assaut du record. Il veut faire fi des désavantages nés du défaut d’alignement dans l’inclinaison des virages et du phénomène de fouettement des roues à vitesse élevée, pièges rédhibitoires du derrière auto.
 
Ensuite, un  prétendant au record
Le stayer marseillais n’émarge pas au même registre que celui de son glorieux prédécesseur et « pays », Gustave Ganay, tragiquement disparu en 1926. II s’est constitué l’année d’avant un petit nom à l’ombre des géants du demi-fond que sont Paillard, Grassin et Lacquehaye à l’occasion d’un chassé-croisé de records sur la piste du Parc des Princes avec le stayer britannique Harry Grant. Décrocher un titre insolite, c’est une publicité gage de contrats sur la piste des Parc des Princes, et c'est la seule "niche" disponible pour un stayer de son calibre.
 
Enfin, un engin d'entrainement
En ce millésime 1933, en forêt de Saint-Germain, le prestigieux « Bol d’Or «  automobile a été remporté par une voiture française, une Salmson, pilotée par Just-Emile Vernet.
 Né en juin 1894, Just-Emile Vernet, mobilisé en 1914, devient sergent-mécanicien dans une escadrille, expérience qui va modifier définitivement le cours de son existence.  Démobilisé en 1919,  il va dédier cette dernière à la mécanique. En 1928, il acquiert une Salmson qu'il transforme en monoplace : nous y voilà !
 
 Avec cette voiture il participera à de nombreux Grand-Prix: Saint-Gaudens, le Bol d'Or et même deux fois les 24 heures du Mans. C'est sur cette même voiture qu'il aidera donc Constant dans sa chasse au  record sur l'anneau de Montlhery.

 

salmson 2.jpg
photo collection Mathieu Gras 

 
La voiture est une Salmson Grand Sport Special numéro de série 102, 1100cm3 de cylindrée, double-arbre à came en tête et surtout moteur type San-Sebastian c'est à dire avec double-allumage.
 
 

 SALMSON DSCN2672_crop.jpg
SALMSON DSCN2674_crop.jpg
photos collection Mathieu Gras 

 
 


Une histoire triste ... 

Las, ni cette bête de course, ni ce « volant » de grande classe qu'est Vernet ne permettront  à Constant de dépasser la marque de Vanderstuyft. Le 12 octobre, le stayer marseillais atteindra péniblement les 101km/h. Quelle déception, alors que la Salmson est capable de tutoyer les 160 ! Peut-être la faute à la résistance à l’avancement offert par son coupe-vent monumental. Quoiqu’il en soit, Aimé Constant abandonnera l’option « derrière auto » définitivement. Ne resteront pour l’histoire que ces quelques photos que je livre à votre émerveillement.
 

SALMSON CONSTANT 2.jpg
LPR Numériser0016.jpg
photos collection Patrick Police

 
L’année suivante, Aimé Constant reviendra sur le ciment de l’autodrome. Derrière la moto spéciale de Rody Lehmann, qui persistera à ne pas lui rendre les services attendus. Une succession d’incidents mécaniques, tant pendant les essais réalisés pendant la deuxième semaine d’Octobre, avec deux "gamelles" à la clef, que le samedi 13, jour de sa tentative, où il croira battre trois records du monde, ceux des 5,10 et 20 kms, avant de tout arrêter sur incident mécanique peu après le vingtième kilomètre.
 

SALMSON constant cyclosport 18 OCT 1934_crop.jpg
photo collection P. Police

 
Après vérification, ces records ne lui seront pas attribués, il ne conservera que le dérisoire record du tour de piste. Quand ça veut pas rigoler …  
 

CONSTANT.jpg
Trois records très éphémères ... - collection P.Police

 
Aimé Constant restera dans le monde du demi-fond, jusqu’à son dernier souffle. Entraîneur, notamment du bon stayer que fut Robert Rodriguez, il trouvera la mort sur la piste du stade-vélodrome de Marseille, le 18 Juin 1963, lors d’une épreuve de demi-fond.
 
Le vélodrome de Vitrolles perpétue sa mémoire, que ce petit article est un bon moyen de raviver en célébrant son souvenir et la démarche si originale qui fut la sienne.
 
Patrick Police
Merci à Mathieu Gras, à Philippe Hebert et à J-M Letailleur
le 4 Avril 2014

Patrick est l'auteur du livre : L'épopée du cyclisme sur l'autodrome

Pour commander le livre :   directement à cette adresse ou via le site http://epopeeducyclismelinasmontlhery.blog4ever.com
Blog : dernyeuropacup
http://dernyeuropacup.blog4ever.com

http://cyclisme-autodrome.kif.fr/

 

Repost 0
Published by Patrick Police - dans Velo
commenter cet article
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 22:33

Grégory Baugé, multi-champion du monde de vitesse que l’on ne présente plus, vient de défrayer la chronique en annonçant son retrait temporaire des compétitions pour 2013, et notamment sa non-participation aux championnats du monde organisé à Minsk.

 

Profitons-en pour faire …

 

un petit tour sur l’autodrome avec

Grégory BAUGE

 

Z-PHOTO-N--1--CHOBILLON--G.-BAUGE-Mr-Simmonnet-Nov-2009---.jpg

 

 

Patrick POLICE :« Grégory, l’autodrome de Linas – Montlhéry, cela évoque quelque chose pour toi. Te rappelles tu y avoir remporté une de tes premières victoire ? »

 

Grégory BAUGE : « Bien sûr. En cette année 1998, j’étais minîme première année … J’avais jusqu’à lors gagné très peu de courses sur route. Mais le Challenge du C.I.F., à Linas-Montlhéry, c’était, avec le championnat régional, l’épreuve la plus importante »

« Ce dimanche-là, c’est la première fois où je me suis fait connaître hors de mon département. D’un seul coup, j’accédais à la notoriété régionale … » 

« Gagner ainsi sur le vélodrome … pardon, l’autodrome (lapsus révélateur, non ?), en haut de Lapize, surtout, et sur le grand circuit, c’était quelque chose ! … »

« J’ai dû me détacher à cent – cent cinquante mètres de l’arrivée … Je suis parti sur la droite de la route, j’enroulais « gros braquet » … A la fin, je finis à l’arrach’ ! »

«  Je me rappelle de cette sensation après l’arrivée … Bien sûr j’ai levé les bras en coupant la ligne … Mais j’avais mal, mais mal ! … Les cuisses me brûlaient … Je pense que c’est à partir de ce jour là que j’ai commencé à « comprendre mon corps, et à sentir véritablement sa réaction aux efforts … ».

 

Z-PHOTO-N--2-CHOBILLON-G.-BAUGE-Mr-simmonet--Challenge-Cif.jpg

 

«  C’est une victoire qui a compté … Ma première grande victoire en fait, tu m’y fais penser ... En plus, un « black » qui gagne ... On n’était pas nombreux à l’époque dans le peloton. Deux ou trois « blacks », pas plus … ».

 

«  Alors, forcément, ce Challenge du C.I.F 1998, ça restera un très bon souvenir … ».

 

Les challenges Chobillon et du C.I.F de 1932 à 2000

dans le livre

« L’épopée du cyclisme sur l’autodrome de Linas – Montlhéry »

Epopee-du-Cyclisme-sur-l-autodrome.JPG

Bon de commande

 

Nom ……………………. …………………………………………………………….

Adresse …………………………………………………………………………………

 

Je souhaite recevoir « L’épopée du cyclisme sur l’autodrome de Linas-Montlhéry »

                        Prix ………………………………………. 39 €

Frais d’expédition ………………………………………. 5€

 

Retournez ce bon de commande, accompagné de votre règlement (*) à l’adresse suivante :

Patrick POLICE 3, Place Voltaire 91380 Chilly - Mazarin

 

 

Repost 0
Published by Patrick Police - dans Velo
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 20:04

 

Déjà, les rares spectateurs en bord de piste ne les distinguent presque plus lorsqu’ils débouchent à l’entrée de la ligne droite. Encore quelques instants, et ils ne pourront plus suivre leur trajectoire qu’« à l’oreille ».

 

Brunier, au fil des tours qui passent, voit de moins en moins distinctement le ciment de l’anneau. Notre équipage infernal ne peut plus maintenant distinguer les chiffres des panneaux indiquant le nombre de tours et les temps affichés à chacun de ses passages. Maintenant, pour ne pas mordre la bordure de la piste, Brunier, penché au-dessus du coupe-vent, hèle Lauthier, via le tube acoustique : « Vire plus haut ! ».


ACCRCHE-BRUNIER-2---photo-collection-P-Police-LPR-IMGP0864.JPG

 

La bicyclette Luciferque monte le coureur parisien ... L’accoutrement néo-médiéval de Lauthier, juché sur son destrier métallique ... Les ténèbres qui, lentement et inexorablement recouvrent d’une gangue sinistre l’anneau de vitesse ... L’écho des haut-parleurs crevant l’obscurité et se répandant sur le plateau en clameurs ouatées ... Nous sommes un peu à la lisière du surnaturel en cette Toussaint 1925.

 

Jean Brunier, transi par le froid et abruti par le vacarme du moteur vrombissant sous la carlingue, compte maintenant fébrilement les minutes qui le séparent de la fin de cette ronde diabolique, où il évolue à tâtons, avec pour seul guide la silhouette de son entraîneur prolongée du coupe-vent de sa moto.

 

A quinze tours de la fin, dans le virage situé après la ligne d’arrivée, nos deux trompe – la - mort piquent une vilaine suée : la moto s’est arrêtée net. Brunier vient de buter contre le rouleau ...

 

Nos deux héros sortiront-ils sains et saufs de l’aventure ?


La suite dans :


« L’épopée du cyclisme sur l’autodrome de Linas – Montlhéry »


Repost 0
Published by Patrick Police - dans Velo
commenter cet article
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 21:37

 

 

 

« Tout ce que tu peux « affurer » avec moi, mon pote,

c’est un coup de tête dans la gueule ! ».

 

Elle est passée dans la légende, cette réplique de Jean Brunier

à Georges Berretrot, le speaker du fameux « Vél’ d’Hiv’ »,

qui lui demandait imprudemment le partage d'une prime

lors des Six Jours de Paris.

 

Elle peut aider à se faire une idée de la personnalité

de ce champion énigmatique, pétri de classe,

mais au parcours bien déconcertant …

 

ACCROCHE-BRUNIER-1925-photo-collection-JM-Letailleur.jpg

 

Né en 1896 à Paris, ce Montmartrois bon teint, se révèle, à son retour de captivité, coureur de qualité, et va connaître une ascension fulgurante. Débutant en 1920, il devient champion de France des amateurs en 1921 et champion de France des professionnels dès 1922, non sans avoir épaté le Landerneau cycliste avec une seconde place au Tour des Flandres, et cela après avoir « roulé la caisse » pour le compte des frères Pélissier dans les classiques du printemps !

 

Et puis, après une décevante saison 1923, il décide de se tourner vers la piste, et plus spécialement le demi-fond, à même, pense-t-il alors, de lui assurer de juteux contrats sur les vélodromes d’Europe.

 

Le Grand Prix Cycliste de l’Automobile-Club de France, disputé à Lyon derrière motocyclette, en marge de l’épreuve automobile, sera le « déclic ». Car son association avec « l’entraîneur - garagiste » Léon Lauthier va le mener en cet été 1924 des virages des Esses à ceux de l’anneau de vitesse de Linas-Montlhéry.

 

Le Belge Vanderstuyft a déjà fait « exploser » la mythique marque du record de Paul Guignard au premier jour d’Octobre 1924 ?


Aucune importance ; lui, Jean Brunier, va le « bousculer », ce nouveau record !

 

Ce sera le point de départ d’un formidable feuilleton,

qui s’étalera sur deux saisons …

 

Un feuilleton dont vous suivrez les épisodes

dans « L’épopée du cyclisme sur l’autodrome de Linas – Montlhéry »

 

Pensez à commander le livre :

 

http://epopeeducyclismelinasmontlhery.blog4ever.com/blog/photo-722167.html


Repost 0
Published by Patrick Police - dans Velo
commenter cet article
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 22:07

Lors de l'Autodrome Héritage Festival du 2 juin 2012,

venez découvrir les Derny des cyclistes avec de droles de machines devant !

Présentés avec le groupe année 20-30, venez les rencontrer.

Groupe années 20-30 pour l'Autodrome Héritage Festival 2012

 

im3.jpg

 

Au début des années trente, un drôle d’engin, sorte de bicyclette animée par un moteur auxiliaire, hante les pistes de la capitale, au gré d’exhibitions sporadiques … Pendant ce temps, le sport cycliste cherche depuis quelques décennies déjà la formule d’entraînement sportivement idéale.

 

Il faudra le cauchemar de l’édition 1937 d’un Bordeaux-Paris hallucinatoire pour convaincre ses organisateurs que l’heure de la géniale invention de Louis Derny a sonné. Le derny, qui a jusque-là fait antichambre, s’impose comme une évidence. Mais ce merveilleux engin, s’il a pu jusqu’ici démontrer toutes ses qualités sur les pistes parisiennes, aura-t-il le « coffre » suffisant pour affronter les affres d’un Bordeaux-Paris ?

 

Pour s’en convaincre, un test grandeur nature sera organisé en forêt de Saint-Germain, à l’occasion de la seconde édition du Derby éponyme, sur le circuit du fameux Bol d’Or. Au menu, deux-cent quatre-vingt-cinq kilomètres à accomplir, la distance exacte qu’auront à accomplir les coureurs du prochain Bordeaux-Paris derrière leurs entraîneurs motorisés.

im2.jpg

 

Le fameux 100 cm3 Zurcher qui anime le rustique engin sortira vainqueur de l’épreuve : la route de la légende est désormais toute tracée … Au gré de Bordeaux-Paris mémorables, de Critérium des As ou de Roue d’Or homériques, Marcel Laurent, Emile Idée, Bernard Gauthier, Fausto Coppi, Rick Van Steenbergen, Hugo Koblet, Louison Bobet, Jacques Anquetil, Rudi Altig, Peter Post, Herman Van Springel, le grand Eddy Merckx vont conforter la légende de ce drôle de cyclomoteur.

 

Et puis, en 1975 à l’issue d’un bien tristounet Derby de la Route, le derny tire sa révérence. On jure alors son heure passée à jamais.


im1.jpg

 

Mais d’irréductibles nostalgiques d’abord, puis des générations de sportifs obstinés, ne laissent pas la flamme s’éteindre … Et de nos jours de plus en plus nombreux sont les coureurs et entraîneurs à pousser jusque dans les Flandres, pour y acquérir la réplique (les fameux derny Simon) de ce phénoménal témoin du génie mécanique français, tandis que les organisations de rejetons du Critérium des As font florès en Belgique et en France …

im4.jpg

Ce samedi 2 Juin 2012, ce génial engin d’entraînement, à ce jour insurpassé, vous sera présenté dans l’écrin de l’autodrome de Linas-Montlhéry, dans le cadre de l’Autodrome Héritage Festival.

 

 

Texte de Patrick POLICE

auteur du livre "L'épopée du cyclisme sur l'autodrome de Linas-Montlhéry".

Laissez moi un commentaire si vous voulez commander cet ouvrage.

Repost 0
Published by Patrick POLICE - dans Velo
commenter cet article
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 08:00

 Affiche_SuperV_2011_V2-1-.JPG

 

Course cyclo-sportive de 24 heures d'endurance par équipe de 1 à 8 coureurs, ouverte aux amateurs comme aux confirmés, voilà en quelques mots ce que le SuperV Paris vous propose.

 

Les 01 et 02 octobre 2011, sur le circuit de Monthléry

 

L'épreuve est organisée par l'agence Forcing Organisation spécialisée dans la création et l'organisation d'évènements sportifs mécaniques depuis 1992 et le club Vélo Club 24, sous l'égide de la Fédération Française de Cyclisme.

• une course populaire, le cyclisme est l'un des sports parmi les plus anciens, les plus populaires et les plus accessibles en France.
• une course technique, comme lors de toute course d'endurance, fiabilité des vélos et la condition physique des hommes peut faire la
différence...
• une course stratégique, une bonne cohésion au sein de l'équipe et une tactique de course efficace ont une place primordiale.

 

24V2.JPG

Que vous soyez débutant(e)s, amateurs ou pros, jeunes ou moins jeunes... Venez relever le défi en équipe !

 

L'autodrome de Linas-Monthléry continu d'écrire l'histoire des sports autos, motos et vélos comme il l'autodrome toujours fais depuis... 1924 !

Un grand nombre d'épreuves sportives sont devenues légendes à Monthléry. Il a déjà théâtre de célèbres épreuves cyclistes. Une portion du parcours, la fameuse côte "Lapize" est restée un souvenir mémorable dans les mémoires de nombreux champions venus à Monthléry.

 

Voici une liste non-exhausitive des événements cyclistes qu'a déjà accueilli le circuit :
· 23 éditions du Championnat de France de Cyclisme sur route entre 1928 et 1997.
- une édition du Championnat du Monde de Cyclisme sur route en 1934,
· le Critérium Cycliste National en 1959,
· les "Boucles Parisiennes",
- le "Championnat de Paris",
- l'arrivée du "Bordeaux-Paris", ...

 

Le circuit du SuperV Paris empruntera seulement le 3,40 km, anneau de vitesse, ligne droite des stands, virage "des 2 ponts", "virage de la Ferme", "Epingle du Faye", et 3 chicanes modulables. L’épreuve comporte une manche de 6 heures ("SuperV6") et une manche de 24 heures non-stop ("SuperV24") se déroulant ensemble (départ commun). Les équipes engagées à la manche de 24 heures sont composées de 1, 2, 4, 6 ou 8 coureurs tandis que les équipes engagées à la manche de 6 heures sont composées de 1, 2, 4 ou 6 coureurs. Epreuve "Open" accessible à toutes et à tous ! Quelque soit leur niveau, de l'amateur au sportif accompli, ou même novice en cyclisme, le "SuperV Paris" s'inscrit dans ces courses d'endurance pure. A la différence du sprint, les meilleurs coureurs du SuperV ne sont pas les plus rapides mais les plus réguliers, avec une stratégie de course efficace et un esprit d'équipe sans faille...

Programme à l’affiche du

 

SUPERV PARIS

2011

Coup d’envoi

 

24V3.JPG

 

http://www.supervparis.fr

 

Contacts :

 


VELO CLUB 24 & FORCING ORGANISATION
BP 40
91450 SOISY/SEINE
TEL: 01 60 75 71 14
EMAIL: orga@superVparis.fr

 

Jean-Louis Dronne l'organisateur a un parcours atypique :

 
• de1972 à 1980 : pianiste du groupe « Il Etait Une Fois ».
• de 1980 à 1983 : collaborateur direct de Thierry Sabine au sein de TSO : Paris-Dakar, Enduro du Touquet, Croisière Verte Moto...
• de 1983 à 1989 : Editions Larivière : Directeur Sportif : Rallye de l'Atlas au Maroc, Djerba 500 en Tunisie, Super Motocross de Paris Bercy, Bicross de Paris Bercy, Bol d'Or moto. Directeur de la Communication de 13 revues des éditions Larivière.
• de 1990 à 1992 : Conseiller de la Direction de TSO, Responsable Moto de 2 Paris-Tripoli-Dakar... Créateuret opérateur de 3 éditions des 24 Heures de Paris de VTT.
• en 1992, Jean-Louis Dronne crée sa propre société d'événements sportifs, FORCING. Depuis 18 ans, il est à l'origine de toutes les événements organisés par la société. Lors des rares moments libres, il participe à quelques rallyes-raids en tant que pilote, tels le Rallye de l'Atlas au Maroc (1996-1997) et au Dakar qu'il connait bien... (1997-1999-2000-2007).

 

Aujourd’hui :
• Direction de la société FORCING
• Président du Vélo Club 24
• Président de l'Association Sportive Automobile 91 (crée en 1966, affiliée à la Fédération Française du Sport Automobile, et agrée Ministère de la Jeunesse et des Sports)
• Membre de la Commission FFSA "Energies Renouvelables"
• Délégué du Comité Régional du Sport Automobile d'Ile de France auprès de la FFSA

 

Je pense s'incèrement que cet évennement va s'inscrire dans la Légende de l'autodrome !

  

24V1.JPG

 

 

du SuperV Paris à 15h00

 

     Samedi 1er octobre 2011

 

Départ commun des concurrents du SuperV6 et du SuperV24 !

 

 6h00 Ouverture du circuit aux concurrents

 

7h00 - 12h00 Vérifications administratives des coureurs

             Affectation des puces et remise desdossards

 

10h00 - 13h00 Accès à la piste aux équipes contrôlées

 

14h00 Briefing général obligatoire sur la grille de départ

 

15h00 Départ de la 1ère édition du SuperV Paris

 

21h00 Arrivée de la manche SuperV6
     
21h30 Publication des résultats "6h"

 

Dimanche 2 octobre 2011

 

15h00 Arrivée de la 1ère édition du SuperV Paris,
            suivie de la publication des résultats "24h"
            et de la remise des prix

 

 

Repost 0
Published by Automobi - dans Velo
commenter cet article
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 07:00

Séance de dédicaces organisée à l’occasion de la sortie du livre « L’épopée du cyclisme sur l’autodrome de Linas-Montlhéry » .

samedi  18 Juin  2011 à  15 h.

 

Le lieu :  magasin de cycles Louvet, 80, boulevard Aristide Briand à Savigny-sur-Orge.   

 

 

Tout au long de ce convivial  après-midi, 

seront exposés et projetés des films et documents rares

de l’histoire du cyclisme sur l’autodrome.

 

 Pour vous y rendre, rien de plus simple :

Autoroute A6 sortie 6 Savigny-sur-Orge.

 

 

Détails sur ce livre :

« L’épopée du cyclisme sur l’autodrome de Linas-Montlhéry »

 

 

Repost 0
Published by Patrick Police - dans Velo
commenter cet article
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 07:00

vélo autodrome

 

U.S  METRO-TRANSPORTS / TEAM BONNAT 91,

en partenariat avec la Base de Défense de Montlhéry.

 

Organise une course cycliste ce dimanche 22 mai.

 

 

- Prix des Jeunes,

- Courses Minimes,

- Cadets, 1è,2è, 3è catégorie,

- Juniors.

 

Ces courses sont organisées à partir de 8h sur l'autodrome

(sur la piste routière aux Biscornes).

 

Attention l'entrée sur le circuit se fera par la D97, entre Arpajon et Fontenay les briis, par la base militaire sur le circuit des Biscornes où seront stationnées les voitures.

 


Le "timing" de la journée du dimanche 22 Mai : 
- cadets : 8h30

- minimes : 10h30

- ecole de velo :  12h

- 1è, 2è, 3è caté. & juniors  er d open : 14h

 

Patrick POLICE y sera présent pour présenter son livre

"L'épopée du cyclisme sur l'autodrome de Linas-Montlhéry".

 

 

Repost 0
Published by Patrick POLICE - dans Velo
commenter cet article