Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : blog pour la mémoire de l'autodrome
  • blog pour la mémoire de l'autodrome
  • : Sauvegarde de la mémoire de l'autodrome de Linas Montlhéry
  • Contact

Recherche

Texte libre

21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 21:23
Delage1927Photography by Peter Harholdt, courtesy of The Revs Institute®.jpg
Delage1927Photography by Peter Harholdt, courtesy of The Revs Institute®.jpg

Il y a 90 ans, Delage remportait avec panache le titre de champion du monde des Grand Prix : contre Bugatti et Talbot, Robert Benoist et sa Delage 1500 décrochaient la victoire à tous les Grand Prix de la saison (Montlhéry, San Sebastian, Monza et Brooklands).

Retromobile revient sur l’histoire de ce constructeur français en réunissant pour la première fois 6 Delage uniques.

Un titre mondial grâce à une technique d'avant-garde

Pour en arriver là, Louis Delage avait mis en œuvre tous les moyens de l'entreprise pour faire de la biplace Grand Prix de 1926, déjà extrêmement performante, une gagnante absolue. Son ingénieur Albert Lory avait encore amélioré ce qui était déjà son chef-d'œuvre : le moteur huit-cylindres 1500 à compresseur, une merveille de mécanique, conçu avec la précision d'une pièce d'horlogerie. Avec ses deux arbres à cames en tête et toutes ses pièces mobiles montées sur rouleaux, il développait une puissance spécifique de plus de 100 ch/litre et il était capable d'atteindre un régime de 8500 tr/mn, des valeurs supérieures à tout ce que l'on connaissait alors.

Quatre voitures et cinq moteurs avaient été construits par Delage pour la saison 1927 ; elles sont numérotées de 1 à 4, de même que leur moteur. En 1936, à la demande du prince Chula pour son cousin le prince Bira, brillant pilote privé, deux autres châssis ont été dessinés par Lory pour bénéficier d'une nouvelle suspension avant à roues indépendantes. Réalisés en Angleterre ils sont, par convention, dénommés "GP5" et "GP6". En tout, six voitures ont donc existé, mais dont les deux "familles" (1927 et 1936) n'ont jamais été réunies.

Toutes les six se sont illustrées sur les circuits, les dernières ayant continué à courir jusqu'au début des années 1950, ce qui souligne à quel point ces machines étaient en avance sur leur époque. En fait, dans sa dernière évolution, cette Delage Grand Prix a couru contre les toutes premières Ferrari!

Voici un bref résumé de leur histoire particulière:

• La n°1, jamais accidentée, est aujourd'hui la mieux préservée et comporte sa carrosserie d'origine. En 1927, c'est la voiture confiée par Delage à Divo et, en 1929, elle participe au tout premier GP de Monaco. Elle est équipée du moteur n°5 et, après avoir appartenu à Briggs Cunningham, elle fait partie de la collection américaine Collier : THE REVS INSTITUTE

• La n°2 est la "voiture laboratoire", avec laquelle Robert Benoist a participé à la première course de la saison 1927, le GP d'Ouverture à Montlhéry. Six ans après sa conception, elle s’octroie à Montlhéry le record des 24 heures en Class F (1500 cm3). Au fil des ans, le moteur et la carrosserie ont été remplacés. Elle est exposée aujourd'hui au musée de Brooklands, en

Angleterre: BROOKLANDS MUSEUM

• La n°3 est la voiture avec laquelle Robert Benoist a remporté plusieurs courses en 1927, lui permettant d'apporter à Delage le titre mondial. Gravement accidentée en 1932 par Lord Howe, elle est dotée du moteur n°4. Christophe Pund, qui va redonner vie à la n°3, exposera tous les éléments d’origine qu’il a réunis.

• La n°4, utilisée pendant la saison 1927 par André Morel, est partie aux États-Unis en 1929 pour courir les 500 Miles d'Indianapolis entre les mains de Chiron. Revenue en Angleterre, elle est modifiée par Dick Seaman qui s'offre le luxe de battre régulièrement les ERA en 1936. Équipée du moteur n°3, elle a fait partie de la collection de Serge Pozzoli et est aujourd'hui la propriété de “The Peter Giddings collection”.

• La GP5 a été commandée par le prince Chula pour son cousin Bira qui, dans les années 1930, a possédé jusqu'à trois Delage 1500 simultanément. Elle utilise le moteur de la n°2 ainsi que les éléments de carrosserie. Elle a couru avec le prince Bira en 1937 et jusqu’en 1946 lors du Grand prix de Genève. Elle fait aujourd'hui partie de la collection de Jean-Claude Miloé.

• La GP6 court notamment en 1949 à Goodwood avec un moteur Delage. Elle affiche à l'époque les couleurs de l'écurie de Rob Walker et, après une casse moteur, celui-ci laisse place en 1950 à une mécanique ERA, ce qui lui vaut son surnom "ERA-Delage"; elle court jusqu'en 1952 où elle affronte les premières Ferrari et en 2016 finit première de sa catégorie à Laguna Seca. Elle est aujourd'hui exposée dans le musée de Peter Mullin, en Californie : MULLIN AUTOMOTIVE MUSEUM

INFORMATIONS PRATIQUES :

Dates : du mercredi 8 au dimanche 12 février 2017

Lieu : Parc des expositions de la Porte de Versailles – 75015 Paris

Horaires : mercredi et vendredi de 10h à 22h, jeudi, samedi, dimanche de 10h à 19h

Tarifs : 18 €, gratuit pour les moins de 12 ans

Pour vous accréditer, cliquer ici

Attention ! Avant-première presse le mardi 7 février de 19h à 22h.

Repost 0
Published by Automobi - dans Salon
commenter cet article
2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 12:30
Lancement du site internet de Paris Auto Events

Paris Auto Events et l’Efcam (la marque événementielle et l’école de formation à la conduite automobile de l’UTAC CERAM) présente le programme de sa saison 2016 avec son événement phare l’Autodrome Heritage Festival à RETROMOBILE.

Et annonce le lancement du site internet Paris Auto Events : www.parisautoevents.com

Ils vous donnent rendez-vous, au salon Retromobile sur leur stand : Hall1, stand K31

Lancement du site internet de Paris Auto Events
Repost 0
Published by Automobi - dans Salon Web
commenter cet article
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 18:52
Stand Rob Roy à Retromobile

Du 3 au 7 février Porte de Versailles un stand dédié à l’artiste Rob Roy sera heureux de vous accueillir, stand PAV1 E004

De 10h à 19h-Nocturne les mercredi et vendredi 22h

Pour vous présenter l’ensemble du travail de l’association en ce qui concerne/

  • Les Expositions thématiques.
  • Les éditions, livres, reproductions.
  • Le catalogue raisonné de l’œuvre de Rob Roy.
  • Les Archives* de Rob Roy.

Et des rendez-vous dédiés:

Mercredi 4 février 20h: Présentation par BS Racing du 5éme Vendée Classic Saint Gilles Croix de vie 27-28-29 mai 2016.

Vendredi 6 février 19h: Bilan des expositions Carnet de Guerre de Rob Roy Devoir de mémoire.

*Nous proposons une partie ders archives de Rob Roy : une centaine de livres avec en particulier le livre de Géo Ham et Roger Labric sur les 24 heures du Mans, les Victoires Maserati de 1926 à 1954 , le livre d’Hergé ‘‘L’Automobile des origines à 1900 ’’et bien sur tout une série de livre sur Bugatti dont ‘‘Bugatti automobiles et autorail ’’ d’Amaury Lot ; mais aussi de nombreuses brochures de Voiture anglaises/Voitures Américaine, Citroën , Simca, Renault , Alfa Romeo, Ferrari, Mercedes, Porsche…. Et des photos de course.

Des œuvres originales de la collection personnelle de Rob Roy sont aussi proposées aux enchères de la vente Automobilia d’Artcurial dans l’enceinte de Retromobile le samedi 6 février à 11h pages 30/31/32 du catalogue http://www.artcurial.com/pdf/2016/2900.pdf

Hubert de la Riviere

www.art-robroy.com

www.autoartprints-robroy.com

Repost 0
Published by Automobi - dans Salon
commenter cet article
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 21:58
Présentation à la presse à Monthléry en 1956
Présentation à la presse à Monthléry en 1956

Renault célèbrera plus de 115 ans de passion sportive

La marque exposera la l'Etoile filante qui a été présentée sur l'autodrome à l'époque avant ses record aux USA

5 septembre 1956. Un sifflement de turbine résonne sur le lac salé de Bonneville dans l'Utah aux États-Unis. C'est celui d'un drôle d'oiseau bleu : l'Etoile Filante Renault. À son bord, Jean Hébert, metteur au point de la voiture. Quelques minutes plus tard, c'est fait ! L'Étoile Filante établit un nouveau record du monde de vitesse, avec une pointe à 308,85 km/h.

https://group.renault.com/actualites/blog-renault/etoile-filante-renault-voiture-la-plus-rapide-du-monde/

A RETROMOBILE RENAULT expose l'Etoile filante de 1956
A RETROMOBILE RENAULT expose l'Etoile filante de 1956
A RETROMOBILE RENAULT expose l'Etoile filante de 1956
A RETROMOBILE RENAULT expose l'Etoile filante de 1956
A RETROMOBILE RENAULT expose l'Etoile filante de 1956
A RETROMOBILE RENAULT expose l'Etoile filante de 1956
A RETROMOBILE RENAULT expose l'Etoile filante de 1956
A RETROMOBILE RENAULT expose l'Etoile filante de 1956
Repost 0
Published by Automobi - dans Records Salon
commenter cet article
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 21:34
A RETROMOBILE RENAULT expose une Renault 40cv de record

Renault célèbrera plus de 115 ans de passion sportive

La marque exposera la Renault 40CV des records de 1926

La voiture s’aligne le 23 février 1926 sur le circuit de Montlhéry, pilotée par J.A Garfield, la voiture s’empare de plusieurs records du monde : les 100km effectués en 31 minutes et 46 secondes, donnant une vitesse moyenne de 188,867km/h. Le 19 mars 1926, la voiture reprend la piste pour rafler les records des 500km et celui des trois heures (536,659km parcourus).

Les 9 et 10 Juillets, les pilotes J.A Garfield, Robert Plessier et Paul Guillon pulvérisent les records des 24 heures en parcourant 4.167,578km à une vitesse moyenne de 173,649km/h. Et la voiture empoche par la même l’ensemble des records de 500 à 4000km, ainsi que ceux des 1000 et 2000 miles.

http://lautomobileancienne.com/renault-40cv-des-records/

Elle a été reconstitué il a quelques années.

A RETROMOBILE RENAULT expose une Renault 40cv de record
A RETROMOBILE RENAULT expose une Renault 40cv de record
A RETROMOBILE RENAULT expose une Renault 40cv de record
A RETROMOBILE RENAULT expose une Renault 40cv de record
A RETROMOBILE RENAULT expose une Renault 40cv de record
A RETROMOBILE RENAULT expose une Renault 40cv de record
A RETROMOBILE RENAULT expose une Renault 40cv de record
Repost 0
Published by Automobi - dans Records Salon
commenter cet article