Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : blog pour la mémoire de l'autodrome
  • blog pour la mémoire de l'autodrome
  • : Sauvegarde de la mémoire de l'autodrome de Linas Montlhéry
  • Contact

Recherche

Texte libre

14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 19:11

AUTODROME HERITAGE FESTIVAL - 7-8 juin

Deux événements majeurs sont organisés prochainement :

Mardi 27 mai : « Vers un nouveau Record sur l’Autodrome » : Une équipe emmenée par Didier Coste sera en piste au guidon d’une Kawasaki pour tenter de réaliser un record d’endurance, sur six heures, et de battre le record de France détenu depuis 1978.


o    Au programme : expos roulantes de véhicules des records, expo photos, démonstrations sur piste (Monoplaces anciennes, R8 Gordini, sportives seventies, tricycles cars, ancêtres), course de voitures à pédales Baghera pour les plus jeunes, village exposants…

Repost 0
Published by Automobi - dans Records
commenter cet article
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 23:31

Les records Panhard ou DB  en 1953 sur l'Autodrome

 

Tableau des records Panhard 1953

Distance Durée Vitesse km/h Vitesse mp/h Mond/Int Catégorie Marque Modèle Cylindrée Pilote nom
3 h 178,400
classe H DB Tank HBR 53 745 cc R. Bonnet, M. Gignoux, F. Chaussat, L. Cornet
200 miles 183,860
classe H DB Tank HBR 53 745 cc R. Bonnet, M. Gignoux, F. Chaussat, L. Cornet
500 km 178,430
classe H DB Tank HBR 53 745 cc R. Bonnet, M. Gignoux, F. Chaussat, L. Cornet
12 h 170,458
classe H DB Tank HBR 53 745 cc R. Bonnet, Pierre Levegh, Michel Aunaud
24 h 148,330
classe H DB Tank HBR 53 745 cc R. Bonnet, Pierre Levegh, Michel Aunaud
6 h 174,070
classe H DB Tank HBR 53 745 cc R. Bonnet, Pierre Levegh, Michel Aunaud
1000 km 174,600
classe H DB Tank HBR 53 745 cc R. Bonnet, Pierre Levegh, Michel Aunaud
1000 miles 173,390
classe H DB Tank HBR 53 745 cc R. Bonnet, Pierre Levegh, Michel Aunaud
2000 km 170,593
classe H DB Tank HBR 53 745 cc R. Bonnet, Pierre Levegh, Michel Aunaud
2000 miles 168,360
classe H DB Tank HBR 53 745 cc R. Bonnet, Pierre Levegh, Michel Aunaud
500 miles 175,280
classe H DB Tank HBR 53 745 cc R. Bonnet, Pierre Levegh, Michel Aunaud

Les records Panhard DB en 1950

Les records Panhard DB en 1952

 

Repost 0
Published by Automobi - dans Records
commenter cet article
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 07:05

Les records Panhard ou DB  en 1952 sur l'Autodrome

1952-records.jpg

Record Panhard 1952

record-Action-Automobile-et-touristique-sept-1952-panhard.jpg

Article de Action Automobile et touristique sept 1952

Tableau des records Panhard 1952

100 km
163,590  
  DB Tank Antem 500 cc R. Bonnet
100 miles
162,950  
  DB Tank Antem 500 cc R. Bonnet
200 km
163,300  
  DB Tank Antem 500 cc R. Bonnet
200 miles
163,300  
  DB Tank Antem 500 cc R. Bonnet
50 miles
163,100  
  DB Tank Antem 500 cc R. Bonnet
500 km
159,630  
  DB Tank Antem 500 cc R. Bonnet
200 miles   172,160  
classe H DB Tank Antem 745 cc C. Deutsh,R. Bonnet
  3 h
99,100
classe I DB
492 cc
50 miles

101,350
classe I DB
492 cc
  1 h
118,570
classe H DB Panhard


  3 h
110,770
classe H DB Panhard


  3 h
111,450
classe G DB Panhard


  6 h
107,140
classe G DB Panhard


100 km

117,800
classe H DB Panhard


100 miles

118,400
classe H DB Panhard


1000 km  
106,920
classe G DB Panhard


200 km

118,550
classe H DB Panhard


200 miles  
114,890
classe G DB Panhard


200 miles

114,200
classe H DB Panhard


500 km  
117,780
classe G DB Panhard


500 km

110,790
classe H DB Panhard


500 miles  
105,920
classe G DB Panhard


  12 h 170,458  
classe H Panhard Monopole 745 cc De Montrémy et Hémard
  24 h 148,330  
classe H Panhard Monopole 745 cc De Montrémy et Hémard
  6 h 174,070  
classe H Panhard Monopole 745 cc De Montrémy et Hémard
1000 km   174,600  
classe H Panhard Monopole 745 cc De Montrémy et Hémard
1000 miles   173,390  
classe H Panhard Monopole 745 cc De Montrémy et Hémard
2000 km   170,593  
classe H Panhard Monopole 745 cc De Montrémy et Hémard
2000 miles   168,360  
classe H Panhard Monopole 745 cc De Montrémy et Hémard
500 miles   175,280  
classe H Panhard Monopole 745 cc De Montrémy et Hémard

Autres info sur ces records :

Les records Panhard DB en 1950

Les records Panhard DB en 1953

MONOPOLE-PANHARD : 1950, 1951 et 1952

http://panhard.racing.free.fr/?page_id=3721

 

Deutsch Bonnet

http://www.500race.org/Marques/DeutschBonnet.htm

Repost 0
Published by Automobi - dans Records
commenter cet article
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 23:05

Les records Panhard ou DB  en 1950 sur l'Autodrome

coll Roland Roy 1950 Tank Antem Records

Image coll Roland Roy 1950 Tank Antem Records


  12 h 154,980  
classse H DB Tank Antem
745 cc E. Bayol, René Bonnet, Michel Aunaud, Charles Deutsch
  3 h 157,270  
classse H DB Tank Antem
745 cc E. Bayol, René Bonnet, Michel Aunaud, Charles Deutsch
  6 h 156,081  
classse H DB Tank Antem
745 cc E. Bayol, René Bonnet, Michel Aunaud, Charles Deutsch
1000 km   156,200  
classse H DB Tank Antem
745 cc E. Bayol, René Bonnet, Michel Aunaud, Charles Deutsch
1000 miles   154,980  
classse H DB Tank Antem
745 cc E. Bayol, René Bonnet, Michel Aunaud, Charles Deutsch
 









500 km   155,510  
classse H DB Tank Antem
745 cc E. Bayol, René Bonnet, Michel Aunaud, Charles Deutsch
500 miles   155,870  
classse H DB Tank Antem
745 cc E. Bayol, René Bonnet, Michel Aunaud, Charles Deutsch
  1 h 140,880  
classse 1 DB Racer 500

Elie Bayol
100 km   140,670  
  DB Racer 500

Elie Bayol
100 miles   141,060  
  DB Racer 500

Elie Bayol
200 km   141,180  
classse 1 DB Racer 500

Elie Bayol
50 km   139,390  
classse 1 DB Racer 500

Elie Bayol
50 miles   140,320  
  DB Racer 500

Elie Bayol
  6 h
96,780
classse H DB Panhard Dyna le Mans
745 cc E. Bayol, Bonnet, Arnaud, Bouchard
1000 km  
96,800
classse H DB Panhard Dyna le Mans
745 cc E. Bayol, Bonnet, Arnaud, Bouchard
1000 miles  
95,910
classse H DB Panhard Dyna le Mans
745 cc E. Bayol, Bonnet, Arnaud, Bouchard
500 miles  
96,410
classse H DB Panhard Dyna le Mans
745 cc E. Bayol, Bonnet, Arnaud, Bouchard
2000 km   153,285 95,050
classse H Panhard DB
745 cc René Bonnet, Elie Bayol, Michel Arnaud, Roger-André Bouchard

12 h 154,980 96,100
classse H Panhard DB
745 cc

3 h 157,270 97,530
classse H Panhard DB
745 cc René Bonnet, Elie Bayol, Michel Arnaud, Roger-André Bouchard

 

Autres info sur ces records :

Les records Panhard DB en 1952

Les records Panhard DB en 1953

MONOPOLE-PANHARD : 1950, 1951 et 1952

http://panhard.racing.free.fr/?page_id=3721

Deutsch Bonnet

http://www.500race.org/Marques/DeutschBonnet.htm

 

Repost 0
Published by Automobi - dans Records
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 17:52

ansani1.JPGVente ARCURIAL  n° 1957
Lieu : Salon Rétromobile, Paris
Date : 4 févr. 2011 14:00
Commissaire-priseur : Hervé Poulain

 

Exposition
2 février, de 11h à 22h
3 février, de 10h à 17h
4 février, à partir de 10h

 

Salon Rétromobile
Hall 7.3 + 7.1
Paris Expo Porte de Versailles
75015 Paris

 

Lot 161  (résultat de la vente

12 800 Euros)

 

MOTO DE VELODROME LEON VAUTHIER A MOTEUR BICYLINDRE ANZANI

Moto de Vélodrome Léon Vauthier à Moteur bicylindre Anzani

http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=1957+++++161+&refno=10332837&image=5

 

Attention, elle est présentée comme ayant appartenu à Léon VAUTHIER (en fait, Léon LAUTHIER)

Or, d'après les photos de ses motos de record, elles n'ont rien à voir avec celle-ci qui est plutôt d'après Patrick une superbe moto destinée au demi-fond. 

 

ansani2.JPG

 

Depuis la fin du 19ème siècle, la moto est utilisée dans le monde du cyclisme afin de tenter de battre des records de vitesse. Le principe est le suivant : un vélo équipé d'un très grand développement est attelé derrière une moto qui le tracte dans un premier temps, afin de le lancer, puis le lâche afin que le cycliste atteigne sa vitesse maximale grâce à la force de ses jambes. Ce type de record était autrefois très prisé. La barre des 100 km/h à vélo est dépassée dès le 15 septembre 1909, derrière une moto équipée d'un 3 cylindres Anzani. Le 1er novembre 1925, Jean Brunier, un cycliste français, va porter ce record à 120.958 km/h sur l'autodrome de Linas-Montlhéry, tracté derrière une moto pilotée par Léon Vauthier.

 
Ce dernier, outre son activité de pilote lors de ce genre de record, construisait également ses propres motocyclettes d'entrainement.

 

La moto que nous présentons est très probablement une des machines imaginées par Léon Vauthier, dont le cadre a été spécialement réalisé, au début des années 20 pour cette discipline. La partie arrière du cadre a été spécialement étudiée afin de permettre l'accroche d'un vélo de course. La suspension avant est assurée par une fourche à parallélogrammes. Elle est équipée d'un puissant moteur Anzani bicylindre en V culbuté. Selon le collectionneur qui nous la confie le moteur a une cylindrée de plus de 2000cm3 en échappement libre. Sa magnéto est placée au centre du V, ce moteur est équipé d'une pompe à huile " goutte à goutte " ainsi que d'un graissage supplémentaire en pied du second cylindre, commandé depuis le réservoir.

 

Cette rarissime Léon Vauthier est également équipée d'un très beau réservoir cylindrique en cuivre. Elle a pendant très longtemps fait partie de la collection du Musée de l'Automobiliste à Mougins, avant de rentrer dans une importante collection française en 2006. Elle était exposée aux côtés d'éléments rappelant l'histoire des pionniers de l'aviation soulignant le glorieux passé des magnifiques moteurs Anzani dans ce domaine.

 

Repost 0
Published by Automobi - dans Records
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 20:18

L’Aventure Peugeot sur son stand à l'occasion de Rétromobile du 2 au 6 février 2011 va mettre l'accent sur un siècle de performances et records.

 

Cette année sera présentée entre autres la moto Peugeot P515 des records de 1934.

 

Moto-Revue--n605-13-octobre-1934-5-record-peugeot-D2.jpg

Photo de la Peugeot P515 parue dans Moto Revue du 13 oct 1934 

 

Celle-ci a battu 3 records du monde plus les records de classes 500, 750 et 1000cc

- 2000km 120.308 km/h

- 24 heures 118,747 km/h 2849,230 km

- 3000km 118.162 km/h 25 heures 23 minutes

 

Le départ a lieu le vendredi 5 octobre 1934 avec les pilotes Marcel Pahin, Robert Pahin, Camille Narcy et Pédro Verchère.

 

La machine utilisée pour les records était très proche du modèle de série, le moteur est un 4 temps mono cylindre de 500cc. Ce moteur fut juste allégé par la suppression des pignons de première et troisième, des garde-boue, du silencieux et du frein avant. La fourche avant est en tôle et provient d’une Peugeot P 108, les pneus étaient plus petit. Quelques adaptations ont été faites : un levier à main remplace se sélecteur au pied, deux pairs de repose-pieds reculés sont installés, le frein arrière est monté avec une pédale directement sur le tambour, un plus gros réservoir est installé, ainsi qu'un coussin pour faciliter le maintien prolongé de la position couchée. La moto était lubrifiée par Mobiloil.

  

Moto-Revue--n605-13-octobre-1934-5-record-peugeot-D1-copie.jpg

 

Les conditions climatiques ne sont guères favorables, au bout de quelques heures un vent violent se mit à souffler et un orage s'abattit sur la piste, amenant une brusque chute des températures. Quand on regarde les photos d'époque on voit comment ils étaient obligés de se protéger le visage du froid, la nuit la température est descendue à 7 degré. Dans ses condition les pilotes transit de froid devaient parfois raccourcir leur changement de pilotes, initialement prévus toute les heures, ces changements on limités leur moyenne.

Moto-Revue--n605-13-octobre-1934-2-record-peugeot.jpg

 Publicité Mobiloil pour les records de la Peugeot P515 parue dans Moto Revue du 13 oct 1934

dessin de Géo Ham. 

 

Quand l'objectif initial du record des 24 heures a été battu, les pilotes ont décidé de poursuivre jusqu'au record des 3000 km.

 

Moto-Revue--n605-13-octobre-1934-couv-record-peugeot-L.jpg La Peugeot P515 fait la une de Moto Revue le 13 oct 1934 

 

http://www.retromobile.fr/Evenements-sur-le-salon-de-la-voiture-ancienne/L-Aventure-Peugeot-un-siecle-de-performances-et-records

 

 

photo_moto_peugeot_515_500cc_records_1934_313.jpg

 La Peugeot P515 des records

Musée Peugeot, Sochaux, Doubs, France.

 

Bibliographie :

 

http://www.photo-evasion.com/photos/photographie-moto_ancienne_peugeot_515_records_du_monde_en_1934_pahin_narcy_musee_peugeot-313.html

 

http://moto.caradisiac.com/Peugeot-515-des-records-323

 

 

 

Repost 0
Published by Automobi - dans Records
commenter cet article
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 07:08

S7-Peugeot-EX1-le-plein-de-photos-et-des-records-195364.jpg

Concept Peugeot EX1 Photo Peugeot Communication

 

Le concept Peugeot EX1, piloté par l'explorateur et cinéaste français Nicolas Vanier, vient de battre 6 records de vitesse sur l'anneau de Montlhéry, il s'impose ainsi comme l'une des voitures électriques les plus rapides du monde. La marque renoue avec les nombreux records établis par Peugeot sur l'anneau : Peugeot 601 en 1934, Peugeot 301 Delphine Yacco en 1935, Peugeot Darlmat 1100cc en 1935, Peugeot  de la 404 diesel en 1965, Peugeot 207 Diesel en 1973, ... C'est peut être les débuts d'un nouvelle aire de records sur l'anneau avec les véhicules écologiques, qui sera le prochain ?

 

Records battus* sur la piste de l’autodrome de Montlhéry

 1/2 miles / 23.85 sec / 75.46 mph*

1000 m / 28.16 sec / 127.8 kph*

1 miles / 41.09 sec / 87.6 mph*

1/8 miles / 8.89 sec / 50.61 mph*

1/4 miles / 14.40 sec / 62.4 mph*

500 m / 16.81 sec / 107 kph*

*Sous réserves d’homologation FIA / Subject to FIA homologation

 

En démonstration le 0 à 100 km/h est bouclé en 4,4 secondes

 

Après avoir battu ces records, EX1 sera exposé au PEUGEOT AVENUE, 136 avenue des Champs-Elysées, aux côtés de la Peugeot i0n, pour l’animation Electro Mobility qui aura lieu à partir du 22 septembre et jusqu’au 14 novembre 2010.

 

Vidéo de l'EX1
http://www.youtube.com/watch?v=T4m1ebJ71eE&feature=player_embedded

 

Une légende construite sur plus de 85 ans de records

 

Ainsi l'anneau de l'autodrome de Linas Montlhéry poursuit sa légende, plus de 1850 records y ont déjà été établis en plus de 80 ans. Le 1er octobre 1924, le premier compétiteur à tenter un record sur l’autodrome est un cycliste le Belge Léon Vanderstuyft qui y établit le record de vitesse en vélo derrière une moto à 107,7 km/h.

 

La piste de l’autodrome étant éclairée à ses début à l'électricité, elle pouvait être utilisée de jour comme de nuit. Ce qui permit d'accueillir des records d'endurance. Les plus rands recordmen du monde vont s'y déplacer. 86% des records mondiaux établis entre 1925 et 1939 l’ont été établis sur cet autodrome.

 

En 1929 les responsables décident de remettre un badge spécial à toute personne ayant réussi un record sur l'autodrome. Certaines années des prix sont remis aux personnes ayant obtenu le plus de records.

 

Au 31 décembre 1955, sur 1 416 records mondiaux ou internationaux, 1 045 ont été établis à Montlhéry. Dans les années 60 on avait comptabilisé plus de 4 000 tentatives de records et 72% des records du monde avait été établis sur cet autodrome.


Tableaux des RECORDS AUTO MOTO VELO Liste des records auto, moto et vélo réalisés à Montlhéry, dans ce tableau avec mode de classement interactif. Il s'agit d'un extrait partiel des données plus détaillées de nos fichiers Excels. Plus de 1300 records en lignes, au total sur les plus de 1850 records à recencer. 
http://memoireenroute.free.fr/pdf/liste_records.xml

 

Pour en savoir plus :

 

Peugeot EX1 : quand l'écologie s'allie au plaisir

http://www.peugeot.com/media/1004521/records.pdf

 

http://www.peugeot.com/media/1004524/ex1_1009infopresse_fr.pdf

 

http://www.autonews.fr/Photos/Peugeot/Concept-Peugeot-EX1-206250/2/

 

Sur la Voix du Nord :

http://blogmoteurs.blogs.lavoixdunord.fr/archive/2010/09/21/court-circuit-pour-le-concept-peugeot-ex1.html

 

Sur Caradisiac :  

http://www.caradisiac.com/Peugeot-EX1-le-plein-de-photos-et-des-records-61320.htm

 

http://www.caradisiac.com/photos-article/Peugeot-EX1-le-plein-de-photos-et-des-records-61320.htm 

 

Sur Autodéclics :

http://www.autodeclics.com/peugeot/concept_car/29309-exclusif_la_peugeot_ex1_se_devoile.html

 

Sur Motorstv :

http://fr.motorstv.com/automobile/21092010/peugeot-ex1-quand-l-%C3%A9cologie-s-allie-au-plaisir

 

Sur l'Automobile Magazine :

http://www.automobile-magazine.fr/actualites/scoops/peugeot/peugeot_ex1__1

 

Sur TF1 Auto Moto :

http://www.automoto.fr/actualite-automobile/concept-car/peugeot-ex1-concept-electrique-200-ans-6074488.html

 

Forum Peugeot :

http://www.forum-peugeot.com/Forum/forum-peugeot/L-univers-Peugeot/Concept-car/peugeot-ex1-sujet_33627_1.htm

 

 

Et beaucoup d'autres sites en parle.

Repost 0
Published by Automobi - dans Records
commenter cet article
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 19:56

Jump1.JPG 

http://www.m6mobilemegajump.fr/

 

Taig Chris (champion de roller) a signé un partenariat avec le circuit de Linas-Montlhéry afin de préparer au mieux son nouveau défit, un saut de plus de 40m du premier étage de la Tour Eiffel.

 

Taïg va s'entrainer pour préparer son saut sur le banking de l'anneau de Linas-Montlhéry, en effet l'UTAC met à disposition l'anneau du circuit pour cela.

 

Taïg Khris s’est imposé comme le champion incontesté dans le domaine de la glisse urbaine. Il commence le roller en quad à l’âge de 6 ans au Trocadéro, puis pratique le roller en ligne avant d’entamer la compétition en 1991. Sur les 115 compétitions internationales qu’il a disputées à ce jour, il s’est hissé 75 fois à la première place du classement. Multiple champion du monde, vainqueur des fameux X-Games aux Etats Unis, Taïg Khris est le premier a avoir réussi le grand chelem. Toujours poussé à dépasser ses limites en s’attaquant à des records du monde, Taïg Khris s’est fixé d’écrire une page inédite de l’histoire des sports extrêmes avec ce nouveau record au pied de la Tour Eiffel.

 

Taïg Khris, double champion du monde de roller sur rampe et athlète français le plus titré des sports extrêmes, tentera le samedi 29 mai prochain à 19h de battre le record du monde de saut en rollers. Pour dépasser le dernier record détenu par Danny Way, il s’élancera au niveau du premier étage de la Tour Eiffel. Ce « Mega Jump » à plus de 40 mètres du sol sera animé par un village événementiel, ludique et festif qui sera installé au pied de la tour du 28 au 30 mai. Tout le week-end s’y dérouleront des initiations au roller/BMX/skate, des démonstrations des plus grands « riders » et une compétition amateurs. Enfin, le Champ de Mars deviendra le point de départ d’une grande randonnée en rollers, organisée par l’association Pari Roller. 80 000 visiteurs sont attendus pour vivre cet événement exceptionnel, placé sous l’égide du Ministère de la Jeunesse et des Sports.

 

jump2.JPG

Pour les infrastructures : Une Méga rampe pour le record, la plus grande jamais construite (30m de haut), répondant à toutes les exigences de sécurité imposées par la Mairie de Paris et crée conjointement avec des ingénieurs.

 

 

Pour l’anecdote, un des responsables du CETAC puis de l’UTAC qui a permis son installation sur de l’autodrome entre 1943 et 1950, était M. René Le Grain-Eiffel par sa mère arrière petit fils d’Alexandre Gustave EIFFEL constructeur de la tour Eiffel.

 

À propos de Double 2

 

 Double 2, agence de communication événementielle, est le partenaire principal de Taïg Khris et le maître d’œuvre de la préparation de son record depuis 2 ans : études d’implantation, études techniques, relations aves les institutions, recherche de partenaires, développement des outils de communication, et enfin production de l’événement sur le Champ de Mars les 28, 29 et 30 mai 2010 .

 

A propos de Puzzle Media

 

 Avec ce record qui associe un site exceptionnel, une légende de la glisse et un incroyable défi, Puzzle Media confirme son savoir faire dans la production et l’éditorialisation de contenus multi-supports (web, mobile et TV) et la création d’histoires originales liées à l’univers de l’aventure et de l’action.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by P. Pannetier - dans Records
commenter cet article
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 09:05
Suite de la série de six articles sur les Derby-Miller
par cette page consacrée à Gwenda Stewart,
pour le dernier article de la série.

Sommaire de la série :
 
1- Miller un maitre de la vitesse
2- Leon Duray le diable Noir
3- Derby les tricyclecars et voiturettes
4- Les Derby traction avant brevet Etienne Lepicard
5- Douglas Hawkes et les Derby Miller
6- Gwenda Stewart les records au féminin

 

Qui était Gwenda Stewart 1894-1990

 

Elle c'est très vite spécialisée dans les records, elle est devenue la pilote féminine la plus rapide de la piste de Brookland, avec 135.95 mph et a détenu à Montlhéry pendant plusieurs années le record du tour, qui ne sera battu que par un seul pilote depuis. Mais qui était elle vraiment ? c'est à cette question que nous essayons de répondre dans cet article.

 

record-Derby-Automobilia-n355-1933-decoupe.jpg

Sa jeunesse

 

Gwenda Glubb est né à Preston en 1894.

 

Son père était le Major-Général, Sir Frederick Manley Glubb, qui a participé aux guerres contre les Boers en Afrique du Sud et à la 1ere guerre mondiale. Le propre frère de Gwenda, John, sera Glubb Pasha commandant général de la légion Arabe en Jordanie entre 1930 et 1956.

 

Pendant la première guerre mondiale elle a servi comme conductrice pour un service mobile d'ambulance écossais notamment sur le front Russe, en Roumanie et dans les Balkans. Vers 1918-1919 elle semble avoir été indirectement impliquée dans un grand scandale au retentissement similaire à l'affaire Dreyfus en France. Cette affaire concernait Miss Violet Douglas-Pennant, responsable des éléments féminins de la Royal Air Force. Elle avait sous ses ordres plus de 14000 jeunes femmes supervisées par seulement 75 officiers l'ensemble dispersé dans 500 camps. Cette femme c'est retrouvée accusée suite à des affaires de mœurs et d’insubordination dans ses troupes.

 

Miss Douglas-Pennant a évoqué ses faits par la suite dans une lettre privée adressée à Churchill qu'il avait immédiatement publié sous la forme d'un Livre blanc. Elle y évoquait l'immoralité sexuelle au camp de Hurst Park impliquant le commandant du camp et une jeune femme, miss Gwenda Glubb. Lors de l'enquête des détails salaces ont été publiés dans un document du gouvernement et dans la presse.

 

Gwenda Glubb, a d'ailleurs par la suite été brièvement marié à l'officier commandant accusé de la séduire, le colonel Sam Janson, qui a été ensuite directeur des automobiles Spyker. Elle n'était pas renommée pour sa beauté, c'était plutôt un garçon manqué toujours prête à relever les défis ou elle pouvait montrer qu'elle faisait aussi bien que les hommes.

 

C'est peut être les suites de ce scandale qui l'ont incité à venir s'installer en France, en plus de l'attrait d'un nouvel autodrome exceptionnellement rapide ?

 

Ses débuts comme pilote moto

 

Elle commence sa carrière de pilote de courses et de records en 1921 sous le nom de Gwenda Janson. Elle a piloté à ses débuts surtout des motos. Notamment à Brookland  établit un record des 1000 miles en 1921 sur une moto américaine Ner-a-Car, une sorte de scooter aux formes curieuses. Ensuite elle réalise un record des 12 h sur une moto Trump-Jap 249 cc.

 

En 1922 sur une Trump-JAP elle établit en équipe avec le lieutenant colonel Neil Stewart, un record des 24 heures à une vitesse moyenne de 44,65 mph. Le record est établi en deux périodes de 12 heures parce que les voisins de la piste de Brookland se plaignent vigoureusement au sujet du bruit des courses la nuit. C'est à cette période qu'elle épouse le lieutenant colonel Neil Stewart qui prépare ses records motos, et avec qui elle fait équipe. Il a été le directeur général des motos Trump.

 

Dés l'ouverture de l'autodrome de Linas Montlhéry en 1924, ils viennent s'installer en France et habitent sur place. Sur cette piste elle établit un record des 24h sur une moto Terrot à moteur Jap. En 1925, elle se distingue à nouveau, sur la piste de Montlhéry, avec l'aide du colonel Stewart son mari, ils se sont relayés toutes les 2 heures, sur une moto Rudge 346 cc. Ils ont ainsi battu 21 records de longue distance en toutes catégories. A cette période elle participe aux journées de records sur une moto à Arpajon.

 Gazette-Dunlop-mars-1933-Decoupe.jpg


Ses records automobiles

 

Elle tente ensuite des records sur Morgan à 3 roues. Elle s'est installée pour cela de nombreuses années en France et pour certains records elle campait même sur place ou dormait dans les garages sous la piste de l'anneau.

En 1929 avec son amis Hawkes elle réalise des records d'endurance sur une Derby-Vernon.

 Derby record 2

Sur l'anneau de Linas-Montlhéry en 1930, miss Gwenda Stewart atteint 185 km/h et bat le record de l'heure au volant d'une Morgan à 3 roues. La même année sur la ligne droite d'Arpajon elle obtient les records du mile et du km lancé à 117 mp/h (160 km/h) toujours sur Morgan. En 1931 records des 10 miles à 105 km/h et 50 miles à 104.5 mph avec une Morgan 1100 cc Tricyclecar.

 

En Décembre 1930, elle obtient un record automobile sur Derby-Miller de 10 miles, départ arrêté, à 137 mph. Elle bat ainsi le précédent record qu'avait établit Leon Duray, au volant d'une Packard Cable (Miller).

 

En 1932, elle décroche les records du mile, de l'heure, et des 200km sur une Derby-Miller 1500cc.


 Source historicracing.com GwendsHawkes YellowCanary3

Gwend Stewart photo source historicracing.com

En 1934, elle établit à 234 km/h (147,79 mph) le record de l'anneau (chronométrage électrique) et le conservera plusieurs années. Seul Raymond Sommer a fait mieux depuis en 1939 sur une Alpha Tipo 308C 3L avec 148,4 (chronométrage manuel).
Juste après ce record, lors d'essais de bougies expérimentales Bosh, a un moment ou elle était a plein régime sur l'anneau, elle a perdu le contrôle de sa voiture qui c'est mise à serpenter et a dévaler la pente raide de la piste de l'anneau pour finir en tête à queue dans la prairie au pied de l'anneau. Finalement elle en sort indemne, avec juste des contusions, des muscles froissés et un œil au beurre noir, plus de peur que de mal, elle a frôlé la mort de très prêt. La voiture elle a les deux roues avant pliées.

 

En 1935 à Brookland elle est devenue la première femme à faire le tour de la piste à plus de 130 mph.

 

En 1936, dans une de ses rares apparitions en course, elle est associée avec George Duller sur une Duesenberg à Brookland et prend une septième place incroyable dans le British Racing Drivers 500.

 

En 1936 Gwenda Stewart a couru avec la Derby-Maserati à Dieppe, Brookland et Berne, mais sans résultats. La Derby-Maserati fut démantelé après la Seconde Guerre mondiale pour servir de base pour des courses spéciales en Irlande (et depuis restaurée dans sa configuration d'origine).

 

De retour en Angleterre, elle devient Mme Douglas Hawkes en 1937. Cette année là elle tourne à Brookland sur une Era.

 

En 1940 le couple aide à l'effort de guerre. Hawkes travaille dans son atelier de mécanique la Brooklands Engineering Company et Gwenda l'aide, elle a travaillée aussi dans une fabrique d'obus. Pendant La seconde guerre mondiale elle a servi aussi comme auxiliaire dans le London Ambulance Service.

 

Après guerre ils partent en bateau à voile pour une croisière d'un an dans les îles grec, ensuite ils voyagent beaucoup un peu partout en Europe.

 

Bibliographie :

 

http://quicktime.cnnsi.com/vault/article/magazine/MAG1002997/index.htm

Article du 20 octobre 1958

A Lady In A Man's Game

Yesterday...Racer Gwenda Hawkes broke speed records as some wives break dishes. Auteur : Sherry Keen

Magazine : Sport Illustrated

 

http://www.motorbase.com/auctionlot/by-id/1481723753/

 

Repost 0
Published by P. Pannetier - dans Records
commenter cet article
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 19:00
Suite de la série de six articles sur les Derby-Miller
par cette page consacrée à Douglas Hawkes,
les autres articles suivront bientôt.

Sommaire de la série :
 
1- Miller un maitre de la vitesse
2- Leon Duray le diable Noir
3- Derby les tricyclecars et voiturettes
4- Les Derby traction avant brevet Etienne Lepicard
5- Douglas Hawkes et les Derby Miller
6- Gwenda Stewart les records au féminin


Qui était W. Douglas Hawkes (1893,  1974) ?

 

C'est un pilote qui a disputé de nombreuses courses, et a participé à des records. Il a ensuite développé une société d'ingénierie dans le sport automobile d'une certaine importance, et reprit la marque Française Derby.

 

Hawkes a couru avant la Première Guerre mondiale, dés 1912 sur Morgan tricyclecar et sur Lorraine-Dietrich 15 litres. Après guerre dans les années 1920, il a couru en Europe à Brookland, et aux USA où il a participé entre autres aux 500 miles d'Indianapolis en 1922 sur Bentley et en 1926 dans l'équipe de son amis Ernest Eldridge. Il participa aussi au Tourist Trophy. En France en 1928 au Mans, il courre sur Alvis TA à moteur Lagonda. Il a aussi probablement établi quelques records de vitesse.

 

C'est en 1924 à Brookland qu'il est rejoint par le jeune mécanicien Fred Cann celui-ci sortait de l'école. Hawkes vient en France régulièrement depuis 1924 et a des activités des deux côtés de la manche à Montlhéry et à Brookland,

En Angleterre il a une petite société d'ingénierie afin de préparer des voitures de course.

 

En fin d'année 1929 il vient en France, avec son mécanicien, pour aider Gwenda Stewart qui prépare des records. C'est Fred Cann qui prépare le tricyclecar Morgan de Gwenda Stewart pour le record à Arpajon. Cette année là Hawkes et Gwenda établissent une serie de records d'endurance avec une  Derby-Vernon sur l'autodrome : 1000 miles, 2000km, 12h et 24h . Ils repartent début 1930.

 

Derby-record-1.jpg

La Derby Miller

 

En 1929 Douglas Hawkes qui assiste à une course à Indianapolis, cherche à acheter une Miller 91 à traction avant, pour battre des records en Europe. Ce modèle est devenu obsolète aux USA, du fait des changements de formule pour les années suivantes à Indianapolis. Il s'est associé avec Gwenda et son mari de l'époque pour cet achat. Son choix, c'est porté sur une voiture appartenant au pilote Phil Shafer. Il importe alors en France, dès 1930, cette Miller 91 américaine à traction avant de 1.500 cc qui est idéalement conçue pour les courses sur autodrome.

 

Ils participent aussi cette annnée là avec Gwenda Stewart à des tentatives de record à Arpajon sur une Morgan. Ils y font quelques démonstrations avec leur Miller.


Derby-record-2.jpg 

Cette voiture américaine exceptionnellement rapide est une opportunité et un modèle idéal pour son projet de reprise et de développement de nouveaux modèles pour la firme Derby, qu'il rachète cette année là.

 

Hawkes n'hésite pas à rebaptiser cette Miller 91 en Derby-Miller, après l'avoir réparée et avoir modifié son moteur Miller suite à un accident survenu lors de records à Arpajon, à cette occasion la cylindrée est passée à 2000cc. Il s'approprie ainsi en partie les mérites de sa nouvelle voiture. La presse spécialisée conteste régulièrement ce nom de Derby-Miller. Il est certain qu'il a profité des qualités de cette voiture pour faire parler de sa marque Derby. Mais il a aussi su tiré parti du maximum de cette voiture et à même réussi à l'améliorer pendant plusieurs années, aucune Miller de ce modèle n'a jamais atteint de telles vitesses. C'était un préparateur hors paire, bien aidé par son fidèle mécanicien Fred Cann. En 1931, il équipe la Derby-Miller de piston Marlett fabriqués dans sont atelier anglais.

 

La voiture s'adjuge de nombreux records internationaux et des records de pistes. Ces records sont réalisés par Gwenda Stewart son amie qu'il épousera par la suite.

Derby-record-3.jpg 

Les Derby avec Hawkes

 

Le rachat de la firme Derby est financé par sa propre fortune, mais aussi semble-il pour une autre part par le père de Gwenda Stewart.

 

Pour moderniser la marque et se diférencier de la concurence, il décide de l'orienter vers des modèle à traction avant, une solution encore peu développée en Europe. Pour le salon de l'auto de 1931, la marque Derby présente toute une gamme adoptant, dans sa totalité, la traction avant. Pour réussir ce tour de force, il a embauché l'ingénieur Etienne Lepicard, c'est lui qui apporte le savoir faire dans ce domaine d'avant garde.

 

Malgré un carnet de commande bien rempli la société a régulièrement des difficultés financières. Hawkes est plus intéressé par les records et la compétition que par le développement de sa société et des voitures de tourisme. De plus il continu a avoir des activités d'ingénierie sportives en Angleterre dans sa société Brooklands Engineering Works qui fabrique des pistons, et essaye d'y développer la marque Derby connu là bas sous le nom de Vernon.

 

Une des particularités des Derby est le grand nombre de moteurs différents utilisés sur les modèles de la marque, qui peuvent être de marques différentes suivant le pays où elles sont vendues. L'entreprise a bien tenté de réaliser ses propres moteurs mais sans obtenir des performances et une fiabilité suffisante, elle utilise donc se qui se fait de mieux comme moteurs : Cime, Meadows, Salmson, Maserati, ...

 

Les problèmes de trésorerie de la marque vers 1933 ne lui permettent pas de développer tous ses projets, les ventes ont fortement chuté. Le contexte automobile en France est très difficile pour les artisans, beaucoup de constructeurs font faillite.

 

Cette année là est réalisée la Derby L8, à moteur V8, seul 11 châssis de ce modèle sont produits. L'ingénieur Etienne Lepicard quitte l'entreprise à la fin de 1933. Malgré ce contexte difficile La firme fait participer deux voitures aux 24 heures du Mans en 1934, elles abandonnent toutes les deux. Et une autre en 1935 pilotée par Gwenda Stewart, sans plus de résultats.

 

Un châssis de course monoplace pour Grand Prix est tout de même réalisé cette même année, équipé d'un moteur Maserati 4CM 1496 cc suralimenté.

 

Les grèves et la crise économique de 1936 lui portent le coup fatal.

 

La Derby-Miller des records est revendue en 1936 pour 12000£ (6000$), elle a appartenue après guerre au pilote Boddy Baird à Belfast en Irlande du Nord, et aurait été détruite par la suite.

 

Retour en Angleterre

 

Après la faillite de Derby, il retourne en Angleterre avec Gwenda Stewart qu'il épouse en 1937. Il s'occupe de relancer sa société la Brooklands Engineering Company, qui fabrique entre autre des pistons Martlett assez renommés. Dans les années 1940, ils se mettront au service de l'effort de guerre pour fournir en pistons les moteurs des avions de chasse.

 

Bibliographie :

 

Remerciement à M. Eric Lepicard, neveu d'Etienne Lepicard, pour son aide précieuse.

 

DERBY CLUB

154, rue Descroizilles

76000 Rouen

Tél. 02 35 88 87 74 (répondeur)

 

http://www.classiccarsforsale.co.uk/classic-car-for-sale-print.php/carno/46626

 

LE FANATIQUE DE L'AUTOMOBILE :

Articles sur Derby dans les n°80 à 88 et 100 à 104.

 

 

Repost 0
Published by P. Pannetier - dans Records
commenter cet article