Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : blog pour la mémoire de l'autodrome
  • blog pour la mémoire de l'autodrome
  • : Sauvegarde de la mémoire de l'autodrome de Linas Montlhéry
  • Contact

Recherche

Texte libre

21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 16:48
Une Amilcar monoplace sur le stand PSM

Stand PSM aux Grandes Heures Automobiles

les 24 & 25 septembre 2016

sur l'autodrome de Linas-Montlhéry

Exposition d'une AMILCAR MONOPLACE

6 cylindres 1100cc

Ayant appartenu en 1933-1934, à Mrs C.A. Martin, Blot, en 1937 à Georges Grignard qui participe au 24 heures du Bol d’Or, à André Le Jamtel, de 1947 à 1951, sous les différentes dénominations suivantes : RedeX, la Panthère, Dauphine et Dergi-Simca, il remporte, entre autres, 4 fois la 1re place de catégorie aux 24 heures du Bol d’Or, à Gaston Serraud en 1953 et, depuis 1965 (près de 50 années) à Claude Martin (fils de C.A.)

Une Amilcar monoplace sur le stand PSM

Moteur à culasse démontable, boîte et pont, déportés

‘’Monoplace déporté’’ moteur à culasse détachable, carter sec, provient de l’usine Amilcar et, est quasiment le même de son frère exposé au Musée Schumph.

L’huile moteur est contenue dans un gros réservoir, logé à l’intérieur du poste de pilotage, à gauche du pilote. L’ensemble : moteur-boîte de vitesses, l‘arbre de transmission et le pont sont dans le même alignement, déporté sur la gauche du châssis et du pilote, comme sur les 3 M.C.O. Les deux châssis ne sont pas rigoureusement identiques, mais très proches des 2 derniers M.C.O. de 1927. Ils se différencient essentiellement par leur moteur 6 cylindres à culasse démontable comme le C.6., et non pas le groupe « Borgne » ou « Testafissa » des C.O. et M.C.O. Ces 2 Monoplaces, d’usine, très étroit, sont toujours existants, le 2e étant au musée Schumpf.

17-05-1937 Bol d'Or, Amilcar Monoplace de Grignard
17-05-1937 Bol d'Or, Amilcar Monoplace de Grignard

Extrait du PALMARÈS

28/05/1933

Circuit d’Orléans (45 Loiret). Sous le patronage de la Municipalité, organisé par

l’A.C. du Centre, l’Amical Motor-Club Orléanais avec le concours de :
« le Journal de la Presse Orléanaise » et du Syndicat d’Initiative Orléanais.
Une heure de Course à travers la Ville.

Voitures Course 3e Série

1er Bauchy BNC 1100cc

2e Menet Amilcar 1100cc

3e Ellievel Amilcar C6/4 C.A Martin 1100cc

4e Blot Amilcar Monoplace 6 cyl. 1100cc

18/03/1934

Côte de Chanteloup les Vignes (près de Paris)

1100cc 1er Scaron Amilcar C.6 71,925 km/h. R.B.

3e Blot Amilcar C.6 Monoplace

03/06/1934

Côte de Sézanne (près de Reims) A.C. de Champagne. 1 km départ lancé.

1100cc 1er Druck Salmson 32’4/5 109,756 km/h

2e Blot Amilcar C6 Monoplace 35’2/5

1936

Coupe de Vitesse, 30 tours du petit circuit de 6,283 km soit 188,502 km.

8e Blot Amilcar 1100cc

17-05-1937 Bol d'Or, Amilcar Monoplace de Grignard
17-05-1937 Bol d'Or, Amilcar Monoplace de Grignard

20/10/1937

Coupe d’Automne à Linas-Montlhéry.

et Coupe annuelle de vitesse

1er Grignard Amilcar 6 cyl. Monoplace

02/05/1937

Journée Internationale Automobile à Linas-Montlhéry

Coupe de Vitesse, de 750 à 1100cc, 3 Amilcar 6 cyl. 1100 engagés :
7e Grignard Amilcar 6 cyl. Monoplace

03-09/08/1938

G. P. de la Baule. 40 tours 120 km.

9e G. Grignard Amilcar 6 cyl. Monoplace

24/09/1938

Côte Lapize à Linas Montlhéry, Pluie continuelle.

Voiture Course

1100cc 1er Grignard Amilcar Monoplace 34’’3/5 83,236 km/h

24-04-1949 Grand Prix de Paris, ''Coupe d'Argent'' à Linas-Monlhéry. Amilcar 6 cyl. usine Monoplace ''Dergi Spécial'' 1er Cat. 1100, Le Jamtel
24-04-1949 Grand Prix de Paris, ''Coupe d'Argent'' à Linas-Monlhéry. Amilcar 6 cyl. usine Monoplace ''Dergi Spécial'' 1er Cat. 1100, Le Jamtel

09/09/1945

3 courses dans l’enceinte du Bois de Boulogne de 2,800 km :

Coupe de la Libération de 1500 à 3000cc 36 tours soit 100 km

Grignard Amilcar Monoplace 1100cc à compresseur n°1

15-17/09/1947

19e Bol d'Or, 24 Heures, Circuit des Loges à Saint Germain en Laye

Cat. Course 1100cc

1er Le Jamtel Amilcar/Monoplace n°10

26/10/1947

Coupe de l’A.G.A.C.I., 10 tours de 6,283 km soit 62,830 km.

4e Ondet Amilcar Monoplace 1100

6e Le Jamtel Amilcar Monoplace 1100

15-16-17/05/1948

Bol d'Or, de 24 Heures, à nouveau à Saint Germain en Laye

Cat. Course 1100cc

1er Le Jamtel Amilcar 6 cyl. Monoplace

Dergi-RedeX n°4 1642,600 km 68,441 km/h

30/05/1947

G. P. de Paris et Coupe d'Argent à Linas-Montlhéry

Coupe d'Argent, Cat. Course 1100 cc

1er Le Jamtel Monoplace Amilcar Dauphine n°20

24/04/1949

G. P. de Paris et la Coupe d'Argent à Linas-Montlhéry

Catégorie Course 1100cc à compresseur et jusqu’à 2000 sans compresseur

1er Le Jamtel Amilcar Monoplace Dergi-Spécial n°49

3e au Classement général.

21/04/1950

3e G. P. de Paris – Très beau temps.

La Coupe d’Argent. 22 tours

1100 Cat. Course

1er Le Jamtel Amilcar Monoplace Dergi Spécial (22 tours)

28/05/1950

20e G. P. des Frontières à Chimay. 20 tours, 217,400 km, 34 engagés, 12 à l’arrivée.

7e Le Jamtel Amilcar Monoplace Dergi Spécial n° 29

Il est équipé, alors, d’un moteur 4 cyl. Simca 8 1100cc

20/05/1951

G. P. de Paris, Coupe d'Argent au Bois de Boulogne.

1100 à compresseur et jusqu’à 2000cc sans compresseur

Cat. Course

1er Le Jamtel Amilcar Monoplace Dergi-Spécial n° 49

03/06/1951

23e Bol d’Or à St Germain en Laye.

1100cc Catégorie Course

1er Le Jamtel Amilcar Monoplace 1100cc – Dergi-Spécial et

7e au classement général

09/04/1952

Côte Lapize à Linas-Montlhéry (en bout du grand circuit de l’Autodrome).

Cat. Course 750 à 1100cc

2e Le Jamtel Amilcar Monoplace 1100 35’’15 Dergi-Redex

25/03/1953

Coupe d’Automne à Linas-Montlhéry

Cat. Sport 1100cc

1er Serraud Gaston, Amilcar/Monoplace sous la dénomination « Dergi/Simca» n° 17

Une Amilcar monoplace sur le stand PSM

1956 Ce fut lors d’une exposition de vente de voitures d’occasion modernes, sur le flanc du Boulevard intérieur de Paris, à la hauteur de la porte de Bagnolet, que ce Monoplace était à vendre. Le connaissant très bien, j’en parlais à mon père et aussitôt nous l’avons acheté. Il possédait, d’époque et d’origine : un moteur 6 cylindres avec sa boîte de vitesses Amilcar (1094cc, 56 x 74 mm, données d’usine), à culasse détachable, son essieu, sa direction, ses suspensions et son radiateur. Nous l’avons remonté dans sa configuration originale, comme il se trouve aujourd’hui (tout en ayant conservé le moteur Simca préparé par Dého avec sa boîte de vitesses et les suspensions).

1986 Il est exposé à Rétromobile, sur le stand de la Revue ‘’Auto-Passion’’ de Monsieur Michel Hommel à Rétromobile (Premier Salon important d’automobiles anciennes à Paris, créé en 1978)

1990 Lors d’une importante Exposition d'automobiles, à Caen, dans le Calvados, près « d’Omaha Beach» (l’une des plages du débarquement des alliés en 1944), organisée par Claude Leboulanger, du Circuit du G.P. de Caen et de l’Hippodrome il sera de nouveau à l’honneur parmi d’autres Amilcar 4 et 6 cylindres et beaucoup d’autres voitures anciennes de renom.

1991 La Revue ‘’Auto-Passion’’ de Michel Hommel, lui consacre un reportage de plusieurs pages.

1992 Puis il est à l’honneur, exposé dès la création du nouveau Musée de la Colline à la Défense (banlieue de Paris) sur une plaque tournante, à longueur de journée. Au-dessus, une sphère composée d’une multitude de miroirs réfléchit le feu d’un puissant projecteur dans tout le salon, à la gloire du Monoplace Amilcar, comme au spectacle du « Moulin Rouge » ou au « Craezy Horse Salon ». Et, cela, depuis la création du Musée en 1984 jusqu’à sa fermeture 8 années plus tard en 1994.

2008 Avignon Motor Festival. C. Bourge a réuni 11 Amilcar 6 cyl dont les 2 M.C.O. 1100 et 1500cc des Records (207 et 211 km/h) et ce Monoplace.

2015/2016 Restauration complète de l’ensemble du moteur-compresseur-boîte de vitesses effectué par l’un des meilleurs motoristes actuel, Milan (Champion de France en 1980 sur BMW GT)

Pour en savoir plus : http://www.amilcar-oursmartin.net/

Une Amilcar monoplace sur le stand PSM
Repost 0
Published by Automobi - dans courses Meeting
commenter cet article
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 19:10
Ford retournera au Mans en 2016  avec une Ford GT

Ford retournera au Mans en 2016 avec la toute nouvelle Ford GT, marquant ainsi le 50ème anniversaire du triplé historique de 1966

· Ford revient au Mans en 2016 avec la toute nouvelle supercar Ford GT, dans la classe LM GTE Pro, et commémorera ainsi le 50ème anniversaire du triplé historique de la marque en 1966

· Le tout nouveau programme usine de Ford qui doit permettre à la marque de rivaliser à la fois dans le Championnat du Monde d'Endurance FIA et le TUDOR United Sportscar Championship avec deux équipes de deux voitures est exploité par Chip Ganassi Racing avec Felix Sabates

· La Ford GT est la vitrine technologique de la marque avec son aérodynamisme de pointe, l’utilisation de matériaux légers comme la fibre de carbone, et son tout nouveau moteur V6 EcoBoost bi-turbo

· Retrouvez davantage d’informations et de visuels sur le site média dédié : http://fordgt.fordpresskits.com/

LE MANS, le 12 juin 2015 – Ford annonce aujourd'hui son retour dans l'une des plus prestigieuses courses automobiles du monde avec une version course de la Ford GT, la toute nouvelle supercar ultra-haute performance qui sera en vente l'année prochaine.

La version course de la Ford GT sera engagées aux 24 Heures du Mans dès l'an prochain. Révélée aujourd'hui au cœur du célèbre circuit du Mans, en France, la Ford GT concourra dans la classe Le Mans GT Endurance pour les équipes professionnelles (LM GTE Pro).

Cette nouvelle voiture de course est basée sur la toute nouvelle supercar Ford GT dévoilée en janvier dernier. La version de série et cette version compétition arriveront en 2016 pour marquer le 50ème anniversaire du triplé historique de la Ford GT aux 24 Heures du Mans 1966. Ford avait alors enchaîné les victoires au Mans en 1967, 1968 et 1969.

“Lorsque la GT40 a participé au Mans dans les années 1960, Henry Ford II a cherché à prouver que Ford pouvait battre les équipes de course des constructeurs les plus prestigieux”, explique Bill Ford, président exécutif de Ford. “Nous sommes toujours très fiers d'avoir gagné cette course emblématique quatre fois d’affilée. L’esprit qui a guidé l'innovation de la première Ford GT continue de nous pousser encore aujourd'hui.”

La nouvelle Ford GT de compétition participera à toute la saison 2016 du Championnat du Monde d'Endurance FIA ​​et du TUDOR United Sportscar Championship. Elle fera ses débuts en compétition en janvier 2016, aux 24 Heures de Daytona (Rolex 24 de Daytona), en Floride. Les deux équipes Ford seront exploitées par Chip Ganassi Racing avec Felix Sabates (CGRFS) et concourront au Mans 2016. L’an prochain, l’épreuve sarthoise verra donc quatre Ford GT engagées. L’identité des pilotes sera annoncée plus tard.


La toute nouvelle Ford GT sert de vitrine technologique pour la nouvelle structure Ford Performance, une division créée en fin d’année dernière afin de développer l'innovation grâce aux véhicules haute performance. Avec le lancement programmé de 12 nouveaux véhicules haute performance d’ici 2020, Ford Performance mettra à profit ses efforts en compétition et son expertise afin d'accélérer les innovations sur les modèles sportifs et ainsi permettre aux dernières technologies d’être plus rapidemnt appliquées aux véhicules Ford de série.

La gamme Ford Performance comprend aujourd’hui la Ford GT, la Focus RS, le F-150 Raptor, la Shelby GT350, la Shelby GT350R, ainsi que la Focus ST et la Fiesta ST.

“Ford reste concentré sur trois priorités à l'échelle mondiale : accélérer le plan One Ford, mais également proposer des produits d'excellence avec passion et innovation dans chaque partie de notre entreprise”, détaille Mark Fields, Président directeur général de Ford. “La nouvelle Ford GT répond à ces trois priorités. Nous savons également, grâce à notre riche histoire dans le sport automobile, que la compétition est un formidable incubateur d’innovation”.

La Ford GT de course dispose d'un certain nombre d'innovations que Ford n’a pas seulement développées pour rendre la GT compétitive en LM GTE Pro, mais aussi pour apporter de nouveaux bénéfices à chaque véhicule de sa gamme. Parmi elles, on compte :

· L'aérodynamisme de pointe, qui offre des niveaux d’appui exceptionnels pour une meilleure stabilité avec une traînée minimale

· L’utilisation de matériaux composites avancés intégrant de la fibre de carbone, pour un châssis léger et exceptionnellement rigide

· La puissance et l'efficacité de la technologie EcoBoost

“Dès le départ, nous avons développé la Ford GT en nous assurant que nous faisions une voiture avec tout ce qu'il fallait pour permettre à Ford de revenir dans le monde de la course GT”, explique Raj Nair, vice-président de Ford, en charge du développement produit et directeur technique. “Nous croyons que les progrès de la Ford GT vont incontestablement nous donner une voiture de course qui peut une fois de plus être des plus compétitives sur la scène mondiale.”

Multimatic Motorsports, Roush Yates Engines, Castrol, Michelin, Forza Motorsport, Sparco, Brembo et CGRFS ont rejoint Ford autour de ce projet. La voiture de course a subi des tests approfondis chez Ford et Multimatic. Chip Ganassi Racing avec Felix Sabates (CGRFS) participe à la mise au point et Roush Yates contribue au développement du moteur 3,5 litres EcoBoost V6, le moteur EcoBoost de série le plus puissant jamais proposé par la marque.

Le moteur V6 EcoBoost de 3,5 litres a fait ses débuts dans le TUDOR United SportsCar Championship 2014. Depuis, Ford, avec CGRFS, a enregistré des victoires significatives comme celles aux 12 Heures de Sebring et aux 24 Heures de Daytona (Rolex 24 de Daytona). Outre ces belles victoires, les équipes du team Ganassi ont enregistré de grands succès aux 500 miles de Daytona, aux 400 miles de Brickyard et aux 500 miles d'Indianapolis.

“Nous avons gagné des courses et des championnats, mais nous n'avons jamais couru Le Mans,” témoigne Chip Ganassi, le propriétaire de l'équipe. “Quelle équipe n’aimerait pas avoir la possibilité de concourir à la plus grande compétition automobile du monde avec la toute nouvelle Ford GT, et de célébrer ainsi le 50e anniversaire de l'une des victoires les plus légendaires de l'histoire de la course ? Ce sera un fantastique défi et nous ne pouvions pas nous y attaquer avec un meilleur partenaire que Ford”.

# # #

A propos de Ford Motor Company

Ford Motor Company, l’un des principaux constructeurs automobiles au monde basé à Dearborn, Michigan, Etats-Unis, fabrique ou distribue des automobiles sur les six continents. Avec près de 194 000 employés et 66 usines dans le monde, l'entreprise regroupe les marques automobiles Ford et Lincoln. Elle fournit également des services financiers par l’intermédiaire de Ford Motor Credit Company. Pour de plus amples informations sur les produits Ford, visitez le site www.corporate.ford.com.

Ford Europe est chargé de la production, de la vente et de l’entretien des véhicules de la marque Ford sur 50 marchés et emploie environ 53 000 personnes sur ses sites en propriété exclusive, et 67 000 personnes avec les coentreprises et les sociétés non consolidées. Outre Ford Motor Credit Company, Ford Europe inclut la division FCSD (Ford Customer Service Division) et 23 sites de production (15 coentreprises en propriété exclusive ou consolidées et 8 autres non consolidées). Les premiers véhicules Ford ont été expédiés en Europe en 1903 – année où Ford Motor Company a été fondé. La production européenne a débuté en 1911.

Contacts :

Fabrice Devanlay

Olivier Gallic

Tél. : 01 61 01 63 45

Tél. : 01 61 01 63 47

fdevanla@ford.com

ogallic@ford.com

Site média Ford Europe

http://www.fordmedia.eu/

Site média Ford USA

http://www.media.ford.com

Repost 0
Published by Automobi - dans courses
commenter cet article
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 22:12

Gérard Rouxel nous propose de découvrir plusieurs séries de photos de l'autodrome, cette première page évoque ses débuts de photographe passionné 1967-1973.

 

Les clichés de 1967 à 1969 ont été réalisés avec un Instamatic Kodak, ensuite à partir de 1971 les photos ont été réalisées avec un 24X36 Zenit + télé de 200 mm.

 

A 011C Porsche 906 Maublanc-Cognet Monthléry oct 1967

A _011C  Porsche 906  Maublanc-Cognet  Monthléry oct 1967, 1000 Km de Paris

 

A 023B Moynet Simca Max-Ligonnet Monthléry oct 1968 1

A _023B  Moynet Simca  Max-Ligonnet  Monthléry oct 1968, 1000 km de Paris

 

A 090 Morgan + 8 Lamoural Monthléry avril 1970 Coupes

A _090  Morgan + 8  Lamoural  Monthléry avril 1970, Coupes de l'USA

 

A B04 Lotus 30 Spitzer Montlhéry oct 1970 Coupes du

 A _B04  Lotus 30 Spitzer Montlhéry oct 1970, Coupes du Salon

 

A B20 Porsche 917 K Bell-Van Lennep Monthléry oct 1971

A _B20 Porsche 917 K Bell-Van Lennep Monthléry oct 1971, 1000 Km de Paris

 

A B39 Ford Capri Moroni Monthléry mai 1972 Coupes de l

A _B39 Ford Capri Moroni Monthléry mai 1972 Coupes de l'USA

A B51 Simca Rallye II Da Silva Monthléry mai 1972 Cou  A _B51  Simca Rallye II  Da Silva  Monthléry mai 1972

 

A B70 Porsche 911 Fitzpatrick Monthléry mai 1973 G P d

 A _B70 Porsche 911 Claude Ballo Lena  Monthléry mai 1973, GP de Paris

 

Sérié suivante :  Images de Vitesse à Montlhéry 1981-1991

 

Repost 0
Published by Gérard Rouxel - dans courses
commenter cet article
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 08:03

Pour compléter l'article déjà paru sur les coupes de l'Avenir sur l'autodrome
Gérard Rouxel vous propose ces documents et photos d'époque.

Article précédent  :
Les Coupes de l'Avenir sur l’autodrome 1976-1990


P483 Coupe Avenir 22 mars 1980
Réf P483 Coupe de l'Avenir 22 mars 1980


P515 Coupe Avenir 24 octobre 1981
Réf : P515 Coupe de l'Avenir 24 octobre 1981



A E50 Coupe de l'Avenir Montlhéry avril 1982
Réf : A E50  Coupe de l'Avenir  Montlhéry avril 1982

P571 Coupe Avenir Metro 13 octobre 1984

Réf : P571 Coupe de l'Avenir  et trophé Métro 13 octobre 1984

P604 Coupe Avenir 12 octobre 1985
Réf: P604 Coupe de l'Avenir 10eme aniversaire 12 octobre 1985

A F46 PHM Alfa Bellay Montlhéry oct 1985
Réf : AF46  PHM Alfa de Bellay Coupe de l'Avenir 12 octobre 1985 sur l'autodrome

A 66 Rion 91 Alfa Guillemot Montlhéry octobre 1991
Réf : A66  Rion Auto Prestige 91 Alfa de Guillemot octobre 1991 sur l'autodrome
En 1991, il n'y a plus de Coupe de l'Avenir et donc cette voiture est une coupe Alfa mue par le V6 de la marque.
D Guillemot est l'un des rares pilotes à avoir piloté les 2 types de voitures.

Repost 0
Published by Gérard Rouxel - dans courses
commenter cet article
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 09:33

rad4CC42
Départ de course devant les tribunes

Les Coupe de l'Avenir se sont courues sur l’autodrome de Linas Montlhéry, pendant une quinzaine d’année a partir de 1976, ce circuit était un passage obligé pour toutes les autres formules amateurs en circuit à l’époque. Deux courses par an, une course en début d'année et une en fin d'année, alors que les autres circuits n'étaient visités qu'une fois en général. A chaque fois, de très nombreux spectateurs venaient assister à ces courses, et toujours beaucoup de concurrents. Pour les franciliens, c'était un déplacement de tout repos et on pouvait dormir chez soi! Tout y était d'un autre âge, mais avec Charade et Rouen, on avait une diversité qui tend à disparaitre surtout au plus haut niveau.

Rappel historique

Suite à la crise pétrolière de 1973, le premier ministre de l’époque interdit purement et simplement les compétitions automobiles en ce début 74. Grâce au président de la FFSA, les épreuves sont malgré tout progressivement rétablies mais le sport automobile a énormément souffert et beaucoup d’intervenants ont disparu. Avant le total renouveau des courses initié par le championnat des voitures de production sous l’impulsion du médiatique JP Beltoise, la relance est difficile.

Les réunions attirent peu de spectateur, le sport automobile subit une inflation des budgets qui rend sa pratique plus difficile, et hormis les coupes de marques qui présentent une homogénéité du matériel et des performances les plateaux sont peu intéressants, le parent pauvre étant celui réservé aux groupe 6, les prototypes qui offrent un défilé d’engins hétéroclites, aux performances disparates incapables de se substituer à la défunte coupe Simca.

Larrousse-Bayard-Rouveyran-ACIF-Montlh-1973.jpg

Larrousse Bayard Rouveyran ACIF 1973

C’est dans ce contexte que la revue Echappement avance le projet d’une coupe beaucoup moins sophistiquée que cette dernière, donc moins chère, gardant toutefois le même esprit  mécanique imposée pour l’équité, châssis et carrosserie libres pour le spectacle. Cela permettra à tous les « constructeurs sans patente », qu’elle présente régulièrement dans sa revue, de s’exprimer et aux pilotes de profiter d’une voiture au prix plancher. En fait, l’idée de départ vient d’un lecteur qui en a fait part dans le courrier des lecteurs du numéro de Mars 1975. Séduite la rédaction décide d’être le catalyseur qui permettra l’éclosion de la nouvelle Formule Economique.


monthlery -landrin 1978-1
Landrin 1978

Au long de cette année 1975, les constructeurs potentiels (Geri, Mambo et Marcadier) participent aux réunions visant à déterminer les grandes lignes d’une compétition où la voiture sera simple, fiable et la moins chère possible. Il en ressort logiquement que cette nouvelle formule sera basée sur la voiture d’initiation sportive la plus abordable de l’époque : la Simca 1000 Rallye II dont on gardera le maximum d’éléments : moteur, boîte, trains roulants, radiateur, crémaillère et même l’antique lame de la suspension Av. qui est pourtant le principal défaut de cette voiture.

Malheureusement, début 1976 Echappement jette l’éponge ne pouvant réunir les 200000 Frs demandés par la FFSA pour inscrire ce nouveau championnat. En tout cas, l’idée a marqué certains esprits et c’est aux futurs acteurs (pilotes, constructeurs, fournisseurs, sponsors …) de se déclarer et de faire aboutir ce projet. Ce qu’ils arriveront finalement à faire permettant le déroulement de la 1ere course au printemps 76 sur le circuit de Montlhéry et là, on était parti pour 15 saisons sous deux motorisations.

Les 5 périodes :

1976-1980 Les années Rallye 2

La mécanique de la Simca 1000 RII et ses éléments permettent à de nombreux artisans et « constructeurs sans patente » comme on les appelle à Echappement, de se lancer dans la fabrication de barquettes dont les performances sur le papier, sont proches. Bien vite, GERI et MARCADIER fournissent le gros des plateaux ce dernier étant remplacé par ARC à partir de 1978.


Monthléry-1978-liste engagés
Liste des engagés 1978 

1981 Année de transition

C’est l’apparition de la mécanique issue de l’Alfasud. La transformation des anciennes voitures se fait lentement, la fiabilité est à retrouver, l’investissement est important (moteur, boîte, modification châssis, changement de manufacturier de pneus…). Tout ceci aboutissant à un plateau peu fourni en rapport avec ce que l’on avait connu.


arcmf12 monthlery-6
Voiture Arc MF 12 devant les tribunes

1982-1985 Montée en puissance

Dès le début 82 les grilles sont dignes de ce nom, des primes sont distribuées, des dotations matérielles sont attribuées, les spectateurs sont plus nombreux attirés par la notoriété grandissante du championnat de France des voitures de production et , évolution importante, l’année 84 voit l’apparition du Kit Autodelta jadis étudié pour le Trophée Européen se courant avec des Alfasud Sprint, permettant de faire passer la puissance de 105 à 145 Cv.


Monthlery-03-82-Delamarre-Hosotte
Mars 1982 Delamarre Hoso

1986-1989 L’age d’or

La formule atteint sa plénitude. Très disputée en termes de qualité et de quantité, elle attire beaucoup de compétiteurs. De nouveaux constructeurs comme … MERLIN … tentent de stopper l’hégémonie des ARC, des petites structures se forment (on peut louer des voitures), l’appellation elle-même évolue en Coupe de France Sport Proto, les organisateurs sont très impliqués et offrent même pour 87 un volant en Formule 3B à l’un des cinq premiers du championnat précédent.


DSCN0715

1990 La fin d’une époque

C’est à ce moment là qu’il aurait fallu évoluer pour obtenir des voitures encore plus attrayantes (Boxer 16S, boîte Hewland…) mais les organisateurs ont préféré réorienter leur championnat en sautant un pas important avec des voitures équipées du V6 Alfa hérité de la 75 accouplé à une boîte Hewland FT200 et là c’en était fini des amateurs et de leur coupe au rapport attrait/budget très attractif. Cette ultime année verra l’écrasante présence des grosses 3L qui, bien que peu nombreuses, accaparent complètement l’attention.

Une page de l’histoire est tournée.

Michel Martinucci


Pour redécouvrir l’ambiance des ces coupes de l’avenir et partager la passion de ceux qui font revivre leur mémoire visitez le site web qui leur est dédié : http://www.avenircup.fr/

Si vous avez des infos et documents sur les coupes de l'avenir, contactez-nous nous ferons suivre aux personnes  concernées.

Article complémentaire : Les Coupes de l'Avenir sur l’autodrome (suite)

 

Repost 0
Published by Michel Martinucci - dans courses
commenter cet article
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 23:00


Aux alentours des années 69-70 étaient organisées des courses de Formule 3 aux listes d'engagés hyper relevées des pilotes Internationaux et Francais aux Grand Prix de Paris / Coupes du Salon / Coupes de l'USA / Coupes de l'ACIF la plupart de ces pilotes qui fréquentaient Montlhéry à cette époque là allaient accéder dans un proche avenir à la Formule1 / Formule2 / Endurance sans oublier les fidèles de cette discipline qui bataillaient ferme dans le peleton.

Une pensée particulière à Denis Dayan et Jean Luc Salomon trop tôt disparus qui étaient deux grand espoirs du Sport Auto Francais, ainsi que Bob Wollek qui par la suite devenait un des tout meilleur pilote d'endurance.

Voici à la suite de la page sur l'année 1969, maintenant quelques documents sur ces Formules 3 et Pilotes à Montlhéry pour l'année 1970.


Avril 1970 Coupes de l'USA



-A 093 F3 Martini avril 1970 Coupes de l'USA


-A 092 F3 brabham avril 1970 Coupes de l'USA

-A 93B Départ de F3 avril 1970 Coupes de l'USA


-A 094 F3 Grac avril 1970 Coupes de l'USA


-P 023  J P Jaussaud avril 1970 Coupes de l'USA

Juin 1970 Coupes de l'ACIF













-P 025 M Beuttler juin 1970 Coupes de l'ACIF


-P 027 J Dubler juin 1970 Coupes de l'ACIF


-P 031 C Williams juin 1970 Coupes de l'ACIF


-P 032 B Wollek juin 1970 Coupes de l'ACIF

Octobre 1970 Coupes du Salon 





-P 034 J P Cassegrain oct 1970 Coupes du Salon


-P 034B C Francisci oct 1970 Coupes du Salon


-P 035 J C Guénard oct 1970 Coupes du Salon


-P 036 M Jean oct 1970 Coupes du Salon


-A B10 F3 Brabham oct 1970 Coupes du Salon


-A B11 F3 Tecno oct 1970 Coupes du Salon


-A B12 F3 Tecno oct 1970 oct Coupes du Salon

Vous pouvez prolonger votre visite sur le Forum AutoDiva dont un thème est consacré aux Formule 3 de cette période :
http://www.autodiva.fr/forum/viewtopic.php?f=2&t=302&p=79180#p79180

Page réalisée grace aux clichés de Gérard Rouxel.

 


Repost 0
Published by Gérard Rouxel - dans courses
commenter cet article
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 20:26


Aux alentours des années 69-70 étaient organisées des courses de Formule 3 aux listes d'engagés hyper relevées des pilotes Internationaux et Francais aux Grand Prix de Paris / Coupes du Salon / Coupes de l'USA / Coupes de l'ACIF la plupart de ces pilotes qui fréquentaient Montlhéry à cette époque là allaient accéder dans un proche avenir à la Formule1 / Formule2 / Endurance sans oublier les fidèles de cette discipline qui bataillaient ferme dans le peleton.

Une pensée particulière à Denis Dayan et Jean Luc Salomon trop tôt disparus qui étaient deux grand espoirs du Sport Auto Francais, ainsi que Bob Wollek qui par la suite devenait un des tout meilleur pilote d'endurance.


Voici quelques documents sur ces Formules 3 et Pilotes à Montlhéry pour l'année 1969, qui a connu au moins 3 courses dans cette catégorie.

 

Mai 1969 COUPES de L'ACIF







Juin 1969 GRAND PRIX de PARIS



-P 010  Lotus de Tetsu Ikusawa (n°51) probablement un modèle 41 juin 1969  G P de Paris,
derrière on distingue la Chevron B9 de Barrie Smith (n°8)



-A 036  F3 Tecno  juin 1969  G P de Paris


-A 037  F3 Pygmée  MDB14 n°47 est celle d'Yves Carbonnato juin 1969  G P de Paris


-A 038  F3 Matra MS5 n°30 est celle d'Adam Potocki (ex Team Crio au tournesol) juin 1969  G P de Paris
derrière on apperçois Jean Paul Moussier (n°46) Pygmée Ford.


Octobre 1969 COUPES du SALON


-A 067 F3 Martini MW3 n°22 Jacques Laffite (elle était exposée sur le stand Autodiva d'Epoqu'auto) oct 1969 Coupes du Salon


-P 016 F3 V. Brambilla oct 1969 Coupes du Salon

-P 017  P. Depailler oct 1969  sur Alpine Renault Coupes du Salon


-P 018  Emerson Fittipaldi Lotus 59 octobre 1969 Coupes du Salon


-P 022 Tim Schenken Brabham BT28 oct 1969 Coupes du Salon

Vous pouvez prolonger votre visite sur le Forum AutoDiva dont un thème est consacré aux Formule 3 de cette période :
http://www.autodiva.fr/forum/viewtopic.php?f=2&t=302&p=79180#p79180

Page réalisée grace aux clichés de Gérard Rouxel.

Repost 0
Published by Gérard Rouxel - dans courses
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 21:15
Photos de Sébastien Rouxel

Pourquoi les Ford GT 40 à moteur V8 made USA ? 

Tout simplement et personnellement ce sont les autos de compétition que je préfère avec les Lola T 70 V8 Chevrolet et les Matra ( prototypes ) V12 au son unique.

Pour les GT 40 j'ai cotoyé des pilotes à Montlhéry dont certains avaient une notoriété International tels que Hervé Bayard / José Juncadella / Hughes de Fierlandt / Pierre Maublanc / Jean Beurlys / Gordon Spice / Hans Hugenholtz / et d'autres moins connu comme Michel Martin / Jean Pierre Rouget / Dominique Martin / David Mc Erlaine / Chris Chiles / Mc Allistaire etc....

Le paddock de l'Autodrome était convivial c'étais sympa et la Prégrille était accèssible aux photographes.


Voici quelques photos de GT 40 de 1968-2004 ayant participé à differents meetings sur le circuit du plateau de Saint-Eutrope.


1000 Km de Paris 1968


1000 Km de Paris 1969


1000  Km de Paris 1969


1000 Km de Paris 1969


1000 Km de Paris 1969


1000 Km de Paris 1969


G P Leonard de Paris 1982


G P Historique de Paris 1991


Tour Auto VHC 1996


Tour Auto VHC 1996


Tour Auto VHC 1997


Tour Auto VHC 1997


Tour Auto VHC 1998


Tour Auto VHC 1998


Tour Auto VHC 1998


Tour Auto VHC 2000


Tour Auto VHC 2000

Tour Auto VHC 2000


Tour Auto VHC 2001


Tour Auto VHC 2001


Tour Auto 2001


G P de l'Age d'Or 2004

 

Autodrome Héritage Festival sept. 2009

La Ford GT40 1007 qui a été utilisée dans le film de Claude Lelouch "un homme et une femme" tourné en partie sur l'autodrome, rentre dans la collection du Mas du Clos fin 1967. En 1970 elle est achetée par son actuel propriétaire. Restaurée en 1984-85 par le spécialiste anglais Brian Wingfield. Elle est aujourd'hui exposée au Musée de Lohéac. Elle avait participée les 18 et 19 mai 1966 aux  24 Heures du Mans. Guy Ligier y fait équipe avec Bob Grossman elle portait le n° 14 . Elle disputa ensuite trois courses sur le circuit de Montlhéry à trois semaines d’intervals. 
Pour en savoir plus : http://www.gt40mk2.com/content.php?id=61

Quelques liens GT40 :


http://www.autodiva.fr/forum/viewtopic.php?f=2&t=484&start=360


http://www.wikif1.org/Ford_GT40

http://www.auto-museum.net/constructeurs/familles/12-Ford-533-GT_GT40_GTX-1.html


http://the-ford-gt.skyrock.com/


Les Ford GT40 nouvelle génération :

Grâce à une enchère de plus de 500 000 dollars, remportée l’an dernier lors d’une vente aux enchères organisée par Christie’s au profit d’une œuvre caritative, Jon Shirley a eu le privilège d’être le client à recevoir, début août, la première Ford GT. Retraité de chez Microsoft, Jon Shirley est le Président honoraire du musée d’art de Seattle. Portant le numéro 10 (les 9 premières ayant été des modèles de présérie destinés à l’usine) cette Ford GT est de couleur bleue avec des bandes blanches et elle est équipée de jantes en alliage BBS et d’un autoradio Mc Intosh.

La seconde GT a été livrée le week-end suivant à Los Angeles à Jay Leno, un présentateur de NBC. Rappelons que Ford ne produira au total que 2005 exemplaires de cette super sportive équipée d’un V8 développant 550 ch.

La GT40 version 2006

http://www.madness-us-cars.com/vehicules-neufs/ford-gt-2006.htm

Quelques livres à lire pour prolonger ce sujet FORD GT40 :


Livre : Ford GT40
Auteur : S Allen, John
Editeur : Edition Atlas


Livre : Ford GT, hier et aujourd'hui

Auteur : Adrian Streather
Editeur : ETAI 2008


Livre : GT40 (en anglais)

Editeur : Veloce Publishing PLC (octobre 2001)
Langue : Anglais
ISBN-10: 1903706114
ISBN-13: 978-1903706114


Livre : GT40 (en anglais)

Auteur : RONNIE SPAIN
GT40 : Bk. M2694: An Individual History and Race Record
Date de parution: 08-2003

Repost 0
Published by Gérard Rouxel - dans courses
commenter cet article
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 21:38

Après les GT 40 voici les Lola T 70 sur l'Autodrome.

A041    GP de Paris 1969


La T 70, c'est une ligne superbe, racée, vraiment impressionnante surtout vue de l'arrière.

Leurs pilotes, là aussi que du beau monde, tels que Jo Bonnier / David Piper / Mike Parkes / Teddy Pilette /

Jacques Rey / Bob Wollek / Gérard Larrousse / Richard Knight / Lindsay Owen Jones / Carlos Barbot etc ....

 


A070    1000 km de Paris 1969


Beaucoup ont fréquentés l'Autodrome au volant des T 70.

Ford GT 40 / Lola T 70 / Matra 630 / 650 / 660 et autres protos, quand ils frolaient le haut de l'anneau pour plonger dans les déviations c'etait une vision hallucinante, il y avait que Montlhéry pour offrir ce genre de spectacle. Ce circuit tenait une place importante dans le monde de l'endurance en France juste après les 24 heures du Mans et les 12 heures de Reims, c'etait les 1000 km de Paris, par la suite on les retrouve dans certains meetings tel que dans le Challenge Jean Behra, mais aussi aux G P de l'Age d'Or et lors des passages du Tour Auto VHC.

  

A096    Coupes de l'ACIF 1970



AB30    Coupes de l'USA 1972


AB30B    Coupes de l'USA  1972



AE45    GP Leonard Paris 1982



A63B    GP Historique de Paris 1991



A64    G P Historique de Paris 1991



A274    G P de l'Age d'Or 1999

A276    GP l'Age d'Or 1999



A280    GP l'Age d'Or 1999



MON19    GP l'Age d'Or 1999



A406    GP l'Age d'Or 2001



A412    GP l'Age d'Or 2001

Repost 0
Published by Gérard Rouxel - dans courses
commenter cet article
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 13:31


Dernières publications du blog Mémoire des Stands (http://memoiresdestands.hautetfort.com/).

Se souvenir de Montlhéry #5 : 1000 km de Paris 1971

Voir aussi dans la même série des 1000 km de Paris : 1967 , 1968 , 1969 , 1970

L'automne 71. Le contexte d'alors oscille entre des victoires, des morts, des naissances comme celle de Patrick Tambay, volant Elf au Ricard, à laquelle devait répondre la disparition de Seppi Siffert, une semaine après ces 1000 km de Paris disputées quinze jours après la...
http://memoiresdestands.hautetfort.com/archive/2009/03/30/se-souvenir-de-montlhery-5-1000-km-de-paris-1971.html

Repost 0
Published by L'équipe Hautetfort - dans courses
commenter cet article