Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : blog pour la mémoire de l'autodrome
  • blog pour la mémoire de l'autodrome
  • : Sauvegarde de la mémoire de l'autodrome de Linas Montlhéry
  • Contact

Recherche

Texte libre

27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 21:26

 

En plus de l'expo-conférence Les Panhardissimes une seconde expo complémentaire à lieu le weeek end suivant à Automedon.

 

Dimanche 18 et 19 Octobre 2014 au Bouget

 

1952-records

http://automedon.fr/lextravagant-podium-panhard/

 

 

Quelques une des voitures qui y seront exposées

Avec la participation de Roland ROY sur une idée de Yves Levasseur.


1- FAIRCHIELD. 1952

Barquette réalisée aux USA sur châssis tubulaire, carrosserie en polyester. Le moteur 850cc amélioré pour obtenir une puissance de 67cv. En 1958, le moteur fut très modifié par l’adaptation d’arbres à cames en tête et alimentation par injection.

2- D.B HBR. 1953

Barquette à carrosserie en duralinox étudiée en soufflerie assemblée sur châssis plateforme acier formé de 3 poutres longitudinales renforcées par des traverses. La voiture présentée a couru les 24H du Mans 1953 avec le n°58, pilotée par Gignoux et Azema, et de nombreuses autres épreuves jusqu’en 1955. Fabriquée à 8 exemplaires, ce type de voiture a été utilisé par plusieurs pilotes également en rallyes.


3- D.B Barquette 1954

Carrosserie en alliage léger sur châssis formé de 2 poutres longitudinales encadrant le siège du pilote en position centrale. 2 exemplaires fabriqués. La voiture présentée, pilotée par René Bonnet et Marc Gignoux avec le n°57 a remporté l’indice de performance aux 24H du Mans 1954. La 2ème voiture, pilotée par Paul Armagnac et Gérard Laureau a gagné cette même année le Tourist-Trophy en Irlande, disputé au Handicap.

4- D.B Trouis 1955

Cette voiture à la particularité d’être assemblée sur le châssis qui a servi à la présentation du Coach D.B carrosserie verre –polyester au salon de l’Auto de Paris 1954. Gorges Trouis, garagiste, fait réaliser cette barquette en aluminium par son carrossier Dohest. Avec Louis Herry, Trouis participent aux 24H du Mans 1955.

5- D.B HBR 1957 :

Deux barquettes identiques ont été réalisées en 1957 sur châssis poutre identique à celui du Coach de série. La voiture présentée a participé aux 24H du Mans 1957 avec le n°50, pilotée par Claude Storez et Jo Schlesser. Accidentée au cours de l’épreuve, elle sera réparée et équipée d’un toit qui, avec l’immatriculation, lui permettra de participer à de nombreuses épreuves routières dont le Tour de France Automobile et même le Tour de Corse. A nouveau accidentée en 1958, elle change plusieurs fois de propriétaires et le dernier en date la restaure dans sa configuration barquette d’origine.

6- D.B Coach HBR 4 -1955

Ce Coach est l’un des premiers de la série d’un peu plus de 420 modèles fabriqués avec carrosserie verre-polyester sur châssis à poutre centrale. Les 100 premières carrosseries ont été réalisées chez Chausson. Au fil des ans, plusieurs évolutions sont apportées sur ces modèles dont le remplacement des phares escamotables par des phares « sous bulles ». Une grande partie de ces voitures ont été utilisées en rallyes et même sur circuits.

7- Panhard Monopole. 1958

L’équipementier automobile Monopole a réalisé de 1950 à 1958 des voitures pour courses d’endurance avec le bicylindre plus ou moins amélioré. Cette équipe fut même « l’écurie » officielle Panhard jusqu’à ce que la prise de participation d’un équipementier américain la retire de la compétition. Ce coupé très profilé à carrosserie en aluminium a participé, entre autres, aux 24H du Mans 1958, n°49, avec l’équipage René Cotton et André Beaulieux.

8- D.B coupé dit « la Camionnette ». 1958

Voiture réalisée en 1958 sur un châssis poutre identique à celui des 2 barquettes D.B de cette même année. Sa carrosserie en aluminium a la particularité d’un arrière très court et suivant le principe de l’aérodynamicien Kham équipé d’une lunette arrière verticale qui lui a valu son surnom. C’est sans doute la D .B qui a le palmarès le plus fourni, ayant couru depuis son apparition victorieuse à l’indice du Tour de France Auto 1958 jusqu’en 1962, participant au Mans, à la Targa Florio en Sicile etc…

9- D.B Coach HBR4 dit « Le Monstre ». 1959

Jacques Rey a acheté en 1959 un coach de série et, sur les conseils de son pilote et préparateur André Guilhaudin, aussitôt transformé cette voiture pour améliorer ses performances en vue exclusive de la compétition. Le toit, découpé, est surbaissé de 11cm ce qui, afin d’avoir une hauteur de pare-brise suffisante, amène à modifier la partie avant. C’est alors une lunette arrière de Panhard Dyna Z1 et une parte de son encadrement aluminium qui le remplace. Ainsi modifiée, cette voiture court de 1959 jusqu’en 1962 en rallyes, au Mans et en courses de côtes.

10 – Panhard CD 1962.

Ce modèle fait partie des 4 voitures préparées spécialement pour la compétition, à commencer par les 24H du Mans 1962 où l’une d’elles apporte sa dernière victoire à l’indice pour Panhard. Réalisée chez Chappe et Gessalin sur le prototype carrossée an acier, ces premières voitures à caisse verre-Polyester sont à la base du très beau Coach Panhard CD de grand tourisme qui, après quelques modifications, sera commercialisé jusqu’en 1964.

11-D.B Racer. 1950

A la fin des années 40 nait en Angleterre la formule 3. Ce sont des petites voitures de circuit équipées de moteur 500cc, le plus souvent de moto (Norton, Jap..). Intéressés par cette formule qui permet à des jeunes plotes de débuter (Stirling Moss par exemple), Charles Deutsch et René Bonnet décident la réalisation de Racers dont le moteur est un Panhard dont la cylindrée est abaissée à 500cc. Le premier modèle est présenté au salon de l’Auto 1949 à Paris. Contrairement aux anglaise à moteur arrière (telles les Cooper), la DB est une traction avant comme les Panhard de série.

12-D.B Monomill. 1954

Le Racer de la marque ne s’imposant pas face à la concurrence anglaise, D.B décide la réalisation d’une série de petites monoplaces qui en dérivent mais équipées du Panhard 850cc qui ne courraient qu’entre elles, mettant alors en avant les seules qualités de ses pilotes. Jo Schlesser est le premier à se faire remarquer sur une de ces voitures. La catastrophe du Mans 1955 mettra fin à l’expérience et les voitures seront alors vendues.

Le modèle présenté est une re-fabrication parfaitement à l’identique.

13- D.B Formule 1 . 1955

Oui, D.B s’est bien frotté à la formule 1 contre les voitures disputant le championnat du Monde des pilotes, Ferrari, Maserati, Lancia, Gordini etc… et toujours avec le petit bicylindre Panhard ! L’équivalence cylindrée des moteurs de la formule était alors 2500cc atmosphérique ou 750cc suralimentée. C’est évidemment la solution retenue par Deutsch et Bonnet, mais avec seulement 100cv, même sur un circuit très sinueux et un poids plume (350Kg) les 2 voitures engagées au G.P. de Pau n’ont rien pu faire contre les 250cv et 700Kg de leurs concurrents…et l’expérience s’est arrêtée là ! Pilotes : Paul Armagnac et Claude Storez.


14-D.B Junior 1961

Cette monoplace unique, née la dernière année de la marque D.B, est équipée du moteur Panhard monté en position centrale arrière comme les Lotus anglaises, reines de cette formule Junior 1000cc qui deviendra vite la nouvelle formule 3. Cette D.B est réalisée sur un châssis multitubulaire et équipée d’un moteur Panhard monté à 950cc. Faute de mise au point sa tenue de route et la puissance du moteur n’étaient pas à la hauteur de la concurrence et elle n’a participé qu’au GP de Rouen avec Gérard Laureau.

14- MEP X2. 1969/71

Fabriquée par Maurice Emile Pezous concessionnaire Citroën à Albi, cette petite monoplace a été fabriquée à 20 exemplaires pour des écoles de pilotage. Environ 70 voitures ont été vendue pour ce qui était la « Formule bleue » qui, comme le Monomill D.B, était une formule de promotion monotype permettant à moindres frais de faire de la compétition sur circuit à armes égales avec ses adversaires. La MEP X2 était équipée du 848cc Panhard de 60cv et de la boite de vitesses de la Citroën Ami6.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Automobi - dans Meeting
commenter cet article

commentaires