Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : blog pour la mémoire de l'autodrome
  • blog pour la mémoire de l'autodrome
  • : Sauvegarde de la mémoire de l'autodrome de Linas Montlhéry
  • Contact

Recherche

Texte libre

16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 22:16
Dans le Journal Aéro qui sera une dizaine d'années plus tard à l'origine de l'autodrome, juste avant la guerre en 1913 est publié une série d'article relatant les courriers des lecteurs au sujet d'un projet d'autodrome pour la France.

Voici un peu comme à l'époque cette série d'article une fois par semaine à près d'un siècle d'écart. Ces réflexions nous permettent de mieux comprendre le contexte et les idées de l'époque.


Journal Aéro du 1er septembre 1913

La question de l'Autodrome

NOTRE REFERENDUM 

 
Nous formulions avant-hier relativement à l'opportunité de la création d'un autodrome en France et aux qualités que devait présenter cette piste automobile,  les réponses commencent à affluer, nombreuses.
Tout d'abord c'est M. Jean Gobron le constructeur bien connu qui fut aussi un champion de l'air qui nous écrit :
Messieurs,
Je suis absolument partisan d'un autodrome il me semble presque indispensable, que cet autodrome devrait être un peu plus routier que celui de Broolclands. 
Recevez etc... 
Jean GOBRON,
Administrateur délégué des Automobiles Gobron.
____________________
Au même courrier nous est parvenue une longue lettre de MM. Bourbeau et Devaux, les créateurs du cyclecar en France.
Elle est ainsi conçue :
Monsieur,
Au sujet de l'autodrome notre avis est que le rêve pour une piste d'automobile serait une route privée très bien construite et aussi variée que possible comme profil.
Nous tenons à vous féliciter de l'initiative que vous prenez pour aider à la réalisation de cette entreprise ; nous souhaitons vivement voir vos efforts récompensés car, pour notre part, nous avons apprécié en Angleterre la piste de Brooklands et sommes désolés de voir qu'il n'existe pas en France un autodrome semblable. Nous, ajoutons cependant que nous ne voyons pas aussi le besoin d'un autodrome exactement comme celui de Brooklands.
Une bonne route privée constituant un circuit avec un profil varié, comme nous vous le disons plus haut, serait réellement aussi appréciée qu'une, grande piste et la solution serait plus économique et plus rapide.
Veuillez etc. 
Bourbeau et Devaux
____________________
M. Vermorel,
le constructeur de Ville-franche-sur-Saône est lui aussi partisan de l'autodrome. 
Il nous écrit :
Monsieur,
La création d'un autodrome serait, à mon avis d'une certaine utilité pour l'essai des voitures, essais qui se font difficilement sur routes et sont l'objet de nombreux accidents.
Une question d'une certaine importance se pose : c'est, la situation, afin d'éviter les trop grands déplacements, la région de Paris tiendrait à l'avoir a sa porte, joignant les constructeurs de province si c'est, une entreprise privée, cela semble naturel.
Si l'Etat doit participer à la dépense, les intérêts de tous doivent être respectés et  pour cela les environs de Nevers, centre géographique de la France, semblent convenir.
Tel est mon avis, en souhaitant la réalisation de cet, autodrome.
Veuillez, etc...
Vermorel
____________________
M. Surleau de la maison Alcyon 
n'est pas moins affirmatif. 
Il dit :
Monsieur,
Nous somme résolument partisans de la création d'un autodrome. Nous nous sommes rendu compte de façon absolument précise de son utilité pratiquant les essais de motocyclettes sur un vélodrome. L'essai fait dans ces conditions est beaucoup plus concluant, que celui que l'on peut faire sur route, où l'on est obligé de ralentir souvent, ce qui empêche de pousser à fond le moteur comme cela a lieu dans les courses.
Quant à vous indiquer quelles sont les dispositions que doit présenter l'autodrome, nous manquons de connaissances pour le faire et préférons laisser ce soin a des personnes plus qualifiées que nous.
Surleau
____________________
En somme, ces quatre premières lettres sont unanimes à reconnaître l'utilité et même la nécessité d'un autodrome en France.
Pour sa réalisation il semble, quoique l'unanimité soit moins absolue sur ce point, que l'autodrome a profil varié, la route-autodrome en somme, semble assez bien répondre aux desiderata de tous.
R. DESMONS.

Partager cet article

Repost 0
Published by Automobi - dans Témoignages
commenter cet article

commentaires