Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : blog pour la mémoire de l'autodrome
  • blog pour la mémoire de l'autodrome
  • : Sauvegarde de la mémoire de l'autodrome de Linas Montlhéry
  • Contact

Recherche

Texte libre

20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 09:05
Suite de la série de six articles sur les Derby-Miller
par cette page consacrée à Gwenda Stewart,
pour le dernier article de la série.

Sommaire de la série :
 
1- Miller un maitre de la vitesse
2- Leon Duray le diable Noir
3- Derby les tricyclecars et voiturettes
4- Les Derby traction avant brevet Etienne Lepicard
5- Douglas Hawkes et les Derby Miller
6- Gwenda Stewart les records au féminin

 

Qui était Gwenda Stewart 1894-1990

 

Elle c'est très vite spécialisée dans les records, elle est devenue la pilote féminine la plus rapide de la piste de Brookland, avec 135.95 mph et a détenu à Montlhéry pendant plusieurs années le record du tour, qui ne sera battu que par un seul pilote depuis. Mais qui était elle vraiment ? c'est à cette question que nous essayons de répondre dans cet article.

 

record-Derby-Automobilia-n355-1933-decoupe.jpg

Sa jeunesse

 

Gwenda Glubb est né à Preston en 1894.

 

Son père était le Major-Général, Sir Frederick Manley Glubb, qui a participé aux guerres contre les Boers en Afrique du Sud et à la 1ere guerre mondiale. Le propre frère de Gwenda, John, sera Glubb Pasha commandant général de la légion Arabe en Jordanie entre 1930 et 1956.

 

Pendant la première guerre mondiale elle a servi comme conductrice pour un service mobile d'ambulance écossais notamment sur le front Russe, en Roumanie et dans les Balkans. Vers 1918-1919 elle semble avoir été indirectement impliquée dans un grand scandale au retentissement similaire à l'affaire Dreyfus en France. Cette affaire concernait Miss Violet Douglas-Pennant, responsable des éléments féminins de la Royal Air Force. Elle avait sous ses ordres plus de 14000 jeunes femmes supervisées par seulement 75 officiers l'ensemble dispersé dans 500 camps. Cette femme c'est retrouvée accusée suite à des affaires de mœurs et d’insubordination dans ses troupes.

 

Miss Douglas-Pennant a évoqué ses faits par la suite dans une lettre privée adressée à Churchill qu'il avait immédiatement publié sous la forme d'un Livre blanc. Elle y évoquait l'immoralité sexuelle au camp de Hurst Park impliquant le commandant du camp et une jeune femme, miss Gwenda Glubb. Lors de l'enquête des détails salaces ont été publiés dans un document du gouvernement et dans la presse.

 

Gwenda Glubb, a d'ailleurs par la suite été brièvement marié à l'officier commandant accusé de la séduire, le colonel Sam Janson, qui a été ensuite directeur des automobiles Spyker. Elle n'était pas renommée pour sa beauté, c'était plutôt un garçon manqué toujours prête à relever les défis ou elle pouvait montrer qu'elle faisait aussi bien que les hommes.

 

C'est peut être les suites de ce scandale qui l'ont incité à venir s'installer en France, en plus de l'attrait d'un nouvel autodrome exceptionnellement rapide ?

 

Ses débuts comme pilote moto

 

Elle commence sa carrière de pilote de courses et de records en 1921 sous le nom de Gwenda Janson. Elle a piloté à ses débuts surtout des motos. Notamment à Brookland  établit un record des 1000 miles en 1921 sur une moto américaine Ner-a-Car, une sorte de scooter aux formes curieuses. Ensuite elle réalise un record des 12 h sur une moto Trump-Jap 249 cc.

 

En 1922 sur une Trump-JAP elle établit en équipe avec le lieutenant colonel Neil Stewart, un record des 24 heures à une vitesse moyenne de 44,65 mph. Le record est établi en deux périodes de 12 heures parce que les voisins de la piste de Brookland se plaignent vigoureusement au sujet du bruit des courses la nuit. C'est à cette période qu'elle épouse le lieutenant colonel Neil Stewart qui prépare ses records motos, et avec qui elle fait équipe. Il a été le directeur général des motos Trump.

 

Dés l'ouverture de l'autodrome de Linas Montlhéry en 1924, ils viennent s'installer en France et habitent sur place. Sur cette piste elle établit un record des 24h sur une moto Terrot à moteur Jap. En 1925, elle se distingue à nouveau, sur la piste de Montlhéry, avec l'aide du colonel Stewart son mari, ils se sont relayés toutes les 2 heures, sur une moto Rudge 346 cc. Ils ont ainsi battu 21 records de longue distance en toutes catégories. A cette période elle participe aux journées de records sur une moto à Arpajon.

 Gazette-Dunlop-mars-1933-Decoupe.jpg


Ses records automobiles

 

Elle tente ensuite des records sur Morgan à 3 roues. Elle s'est installée pour cela de nombreuses années en France et pour certains records elle campait même sur place ou dormait dans les garages sous la piste de l'anneau.

En 1929 avec son amis Hawkes elle réalise des records d'endurance sur une Derby-Vernon.

 Derby record 2

Sur l'anneau de Linas-Montlhéry en 1930, miss Gwenda Stewart atteint 185 km/h et bat le record de l'heure au volant d'une Morgan à 3 roues. La même année sur la ligne droite d'Arpajon elle obtient les records du mile et du km lancé à 117 mp/h (160 km/h) toujours sur Morgan. En 1931 records des 10 miles à 105 km/h et 50 miles à 104.5 mph avec une Morgan 1100 cc Tricyclecar.

 

En Décembre 1930, elle obtient un record automobile sur Derby-Miller de 10 miles, départ arrêté, à 137 mph. Elle bat ainsi le précédent record qu'avait établit Leon Duray, au volant d'une Packard Cable (Miller).

 

En 1932, elle décroche les records du mile, de l'heure, et des 200km sur une Derby-Miller 1500cc.


 Source historicracing.com GwendsHawkes YellowCanary3

Gwend Stewart photo source historicracing.com

En 1934, elle établit à 234 km/h (147,79 mph) le record de l'anneau (chronométrage électrique) et le conservera plusieurs années. Seul Raymond Sommer a fait mieux depuis en 1939 sur une Alpha Tipo 308C 3L avec 148,4 (chronométrage manuel).
Juste après ce record, lors d'essais de bougies expérimentales Bosh, a un moment ou elle était a plein régime sur l'anneau, elle a perdu le contrôle de sa voiture qui c'est mise à serpenter et a dévaler la pente raide de la piste de l'anneau pour finir en tête à queue dans la prairie au pied de l'anneau. Finalement elle en sort indemne, avec juste des contusions, des muscles froissés et un œil au beurre noir, plus de peur que de mal, elle a frôlé la mort de très prêt. La voiture elle a les deux roues avant pliées.

 

En 1935 à Brookland elle est devenue la première femme à faire le tour de la piste à plus de 130 mph.

 

En 1936, dans une de ses rares apparitions en course, elle est associée avec George Duller sur une Duesenberg à Brookland et prend une septième place incroyable dans le British Racing Drivers 500.

 

En 1936 Gwenda Stewart a couru avec la Derby-Maserati à Dieppe, Brookland et Berne, mais sans résultats. La Derby-Maserati fut démantelé après la Seconde Guerre mondiale pour servir de base pour des courses spéciales en Irlande (et depuis restaurée dans sa configuration d'origine).

 

De retour en Angleterre, elle devient Mme Douglas Hawkes en 1937. Cette année là elle tourne à Brookland sur une Era.

 

En 1940 le couple aide à l'effort de guerre. Hawkes travaille dans son atelier de mécanique la Brooklands Engineering Company et Gwenda l'aide, elle a travaillée aussi dans une fabrique d'obus. Pendant La seconde guerre mondiale elle a servi aussi comme auxiliaire dans le London Ambulance Service.

 

Après guerre ils partent en bateau à voile pour une croisière d'un an dans les îles grec, ensuite ils voyagent beaucoup un peu partout en Europe.

 

Bibliographie :

 

http://quicktime.cnnsi.com/vault/article/magazine/MAG1002997/index.htm

Article du 20 octobre 1958

A Lady In A Man's Game

Yesterday...Racer Gwenda Hawkes broke speed records as some wives break dishes. Auteur : Sherry Keen

Magazine : Sport Illustrated

 

http://www.motorbase.com/auctionlot/by-id/1481723753/

 

Partager cet article

Repost 0
Published by P. Pannetier - dans Records
commenter cet article

commentaires