Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : blog pour la mémoire de l'autodrome
  • blog pour la mémoire de l'autodrome
  • : Sauvegarde de la mémoire de l'autodrome de Linas Montlhéry
  • Contact

Recherche

Texte libre

2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 00:00


Infos vente Artcurial

http://www.artcurial.com/fr/asp/fullCatalogue.asp?salelot=1605++++++45+&refno=10257002


Vente : 1605

Lieu : Palais des Congrès

Date : 8 févr. 2009 19:00

Commissaire-priseur : Hervé Poulain

Exposition

6 et 7 février, de 10h à 19h

8 février, de 11h à 18h

Palais des Congrès

2 place de la Porte Maillot

75017 Paris

 

Lot 45

NORTON MANX 30 M usine

Moteur : Monocylindre vertical, vilebrequin transversal
Alésage-course : 90 mm x 78 ,5 mm
Cylindrée : 499 cm3
Distribution : Double arbre à cames en tête actionné par arbre vertical, renvoi d'angle et pignon
Alimentation : un carburateur AMAC Grand Prix
Taux de compression : 11 à 1
Puissance maximum : évaluée à plus de 55 CV à 8000 tr/mn
Boîte de vitesses : Schafleitner à six rapports.
Embrayage : multi-disque à sec, modèle " usine ".

Châssis : Cadre double serceau " Featherbed " en tube d'acier spécial Renold 631
Suspension avant : Fourche télescopique Norton " Road holder "
Suspension arrière : oscillante, amortisseurs télescopiques
Poids à sec : 140 kg
Freins : à tambours, commandes du frein à pied par tringles
Roues : de 19'' à rayons, " jantes " aluminium
Pneumatiques : 3.00 x 19 à l'avant et 3.50 x 19 à l'arrière
Performances : vitesse maximum de près de 240 km/h avec les rapports longs au Mans
Période de production : 1946 à 1963 tous modèles confondus
Nombre de motocyclettes construites : 1960 tous modèles confondus 30M et 40M

La Norton Manx présentée eut un historique absolument hors du commun et sa provenance est tout aussi extraordinaire. Monsieur Clément Garreau , importateur de la marque en France, avait un sens aïgu de ce quen nous appelons de nos jours le marketing. Il considérait que la compétition faisait vendre ses motocyclettes de série et avec Norton il était servi : la marque avait été 9 fois championne du monde, avait remporté 32 fois le Treville Tourist Trophy et 10 fois le Bol d'Or, équivalent motcycliste des 24 heures du Mans.

Mr Garreau réussit le tour de force d'obtenir en 1956 un moteur d'usine qui lui confia Monsieur Bill Smith, directeur de Norton. Ce moteur provenant directement du service course de Joe Craig et comportait nombre de différences avec les moteurs vendus à la clientèle sportive. Certaines de ses caractéristiques étaient secrètes en 1956, c'est dire la confiance que la direction de Norton avait en Clément Garreau.

Ce moteur inestimable était beaucoup plus puissant que les 30 M client et prenait 1000 tr/mn de mieux. Pour ce faire les cotes d'alésage/course étaient très super carrées. Monté dans une partie cycle de Manx 30 M neuve en 1957 il permit à la petite équipe française et à ses deux pilotes, le célèbre Gustave Lefèvre associé à Briand de remporter le Bol d'Or 1957 à Montlhéry. Il récidivèrent, toujours avec le moteur miracle en 1959, Briand étant associé à Bargetzi à qui Gustave Lefevre avait dû laisser sa place à cause de problèmes physiques.

Bien des années plus tard ce même moteur, toujours monté dans une partie cycle Manx 30 M permit à Gustave Lefevre de devenir vice-champion de France en 1969. cette Manx est équipée d'une boîte de vitesse à 6 rapports Schafleitner et d'un embrayage usine modifié.

Après une restauration dans les règles de l'art, cette glorieuse Manx fut vendue à la fin des années 1970 à son propriétaire qui l'utilisa dans des courses historiques dans lesquelles elle fut mise au point et entretenue par un excellent mécanicien, le même qui nous fit récemment essayer la machine. C'est une motocyclette très rapide, nous en avons le souvenir en critérium international du Mans en 1962, lorsqu'elle était pilotée par Jean-Claude Bargetzi qui passait nos Manx clients comme un avion sur la ligne droite des Hunaudières.

C'est une opportunité unique de devenir propriétaire d'une Norton d'usine, 2 fois gagnante du Bol d'Or. C'est comme si nous vendions une voiture de sport biplace qui aurait gagné 2 fois les 24 heures du Mans.

Estimation 90 000 - 130 000 €


Partager cet article

Repost 0
Published by P. Pannetier - dans Moto
commenter cet article

commentaires