Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : blog pour la mémoire de l'autodrome
  • blog pour la mémoire de l'autodrome
  • : Sauvegarde de la mémoire de l'autodrome de Linas Montlhéry
  • Contact

Recherche

Texte libre

14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 11:32

t

Lot 15 en vente le au Parc de Saint Cloud le 28 juin 2008 à 18:00

Vente ARCURIAL réalisée par Hervé Poulain
visite de lot les 27 juin, de 10h à 19h et 28 juin, de 10h à 17h

Contact Information
Romain Clertan
Phone: +33 1 42 99 20 56

http://www.artcurial.com/en/asp/fullCatalogue.asp?salelot=1505++++++15+&refno=10234262

DELAGE D6-60 Course biplace Ex AGACI - 1940 (selon carte grise)

N° de série : #50490
Moteur :# 61587, 6 cylindres en ligne en position avant
Alésage-course : 83.7 X 90.5mm
Cylindrée : 2528 cm3
Distribution : par soupapes en tête, commandées par tiges et culbuteurs
Alimentation : un carburateur Solex inversé type 40
Puissance maximum : environ 90 cv à 3 800 tr/mn
Boîte de vitesses : manuelle à 4 rapports + MA
Embrayage : monodisque à sec
Châssis : type D6 60 longerons acier en caisson
Carrosserie : type Course biplace découverte par Dhoedt
Suspension : à ressorts transversaux avant et longitudinaux semi elliptiques à l'arrière, amortisseurs hydrauliques
Empattement : 3150 mm
Freins : hydrauliques à tambours sur les quatre roues


La voiture présentée a une histoire désormais bien connue des amateurs. Elle commença sa vie carrossée en coach à baie centrale et fut dans le milieu des années 40 la propriété des automobiles Delahaye. C'est en 1949, le 6 avril très précisément, que Delahaye adresse un courrier au directeur de l'Association Française des Coureurs en Automobiles, relative à la Delage alors immatriculée 7819 RM9. Il fait état d'un dépôt spécial de l'automobile au bénéfice des pilotes apprentis de l'AGACI. Elle sera définitivement vendue le 28 novembre de la même année à l'école de pilotage.

C'est alors que René Dhoëdt, carrossier à Paris, fabrique et pose une nouvelle carrosserie sport biplace découverte, en novembre 1950 pour le compte de l'AGACI. Une nouvelle carrière démarre alors pour cette Delage qui devint dès lors la monture d'entrainement de toute une génération prestigieuse de pilotes. Après avoir fréquenté le mythique Autodrome de Montlhéry la D6 ex AGACI prit sa retraite dans les bouches du Rhône au début des années 60, puis fut revendue à l'avant dernier propriétaire en 1966. Intouchée pendant 37 années elle fut sortie de sa grange en 2003, toujours dans sa configuration de 1950 et vendue à l'actuel propriétaire. Ce dernier a préservé au maximum l'aspect originel de l'automobile tout en la remettant en route. Une révision mécanique complète a été effectué, la sellerie changée en cuir rouge, les fonds de compteurs ont été restauré et finalement les marquages originaux de l'AGACI ont été refait à l'identique sur la carrosserie.

Carte grise française

Estimation 40 000 - 60 000 €
http://www.artcurial.com



L'A.G.A.C.I.

L’Association Générale Automobile des Coureurs Indépendants, l’une des plus importantes associations françaises de coureurs automobiles a été créée le 14 janvier 1935 dans le but d’offrir aux pilotes indépendants une structure pour les aider et les représenter. Dès sa création elle compte une quarantaine de sociétaires. Les premières épreuves organisées par l’A.G.A.C.I, eurent lieu le 22 septembre 1935 sur l’autodrome de Linas Montlhéry.

Autour du célèbre pilote, Mestivier se regroupe dès lord la majeure partie des gentlemen drivers vivant en France, la gent féminine n’est pas absente, des pilotes fameuses telles Hellé-Nice, Germaine Rouault. Une école de pilotage est créée où tout un chacun peut s’inscrire et courir les nombreuses coupes que l’ A.G.A.C.I  ne tarde pas à organiser régulièrement sur l’Autodrome. Le succès est fulgurant, dès 1938 les courses organisées par l’A.G.A.C.I ont un retentissement international.

 

En 1937, la dénomination devient Association française des coureurs automobiles, constituée en vue de « promouvoir, développer et encourager le sport automobile sous tous ses aspects », Cette nouvelle dénomination, vient du fait que l’association n’est plus désormais réservée aux pilotes indépendants, mais maintenant ouverte à tous les pilotes. L’A.G.A.C.I. s’occupe principalement de la formation de jeunes pilotes, en mettant à leur disposition des bourses d’études et en délivrant des licences nationales et internationales, par l’intermédiaire de la F.F.S.A (Fédération française du sport automobile), dont l’association est membre affilié.

 

Presque tous les grands pilotes amateurs et indépendants vivant en France furent membres de l’A.G.A.C.I. En effet, jusqu’au milieu des années cinquante être pilote « professionnel » est une notion  vague pour la plus grand majorité des pilotes automobiles y compris pour ceux de très grand talent, seuls quelques têtes d’affiche, véritables stars internationales sont rémunérées.

 

La firme Delahaye en 1946 vend à l’AGACI une Delage qui sera aménagée pour servir de voiture-école. Dès 1946 c’est l’A.G.A.C.I qui est à l’origine de la renaissance du sport automobile en France. Elle devient une véritable institution, et les coupes des printemps, d’hivers, du salon de l’auto sont des rendez-vous auxquels tout passionné(e) se doit de participer. Elle comptait plus de 1 000 membres. L’école de pilotage de Monlhéry est créée en 1947, son rôle est de former les pilotes et de délivrer des licences de pilotage, les cours ont lieu tout les dimanches, pour cela elle est équipée de 3 Simca 8 modèle « Le Mans » de course, de deux dauphines 1093 Gordini, et différents autres modèles se succéderont par la suite dont 1 Austin, Healey, 1 Morgan, 1 spyder Porsche, 1 Alfa Roméo TI, 2 NSU 1200 TT, 1 Simca 1000 Rallye, 1 Opel Ascona, 1 Prototype Alpine, 4 R12 Gordini, 1 Matra, 1 Simca CG, auparavant il y a eu aussi vers 1950 : 1 Delahaye 135 sport, 1 Delage et 1 BMW. Elle forme chaque année plusieurs centaines d’élèves pilotes dont 20 à 25% de femmes.

 

L’école de pilotage a pris au cours du temps de l’ampleur et les talents des années soixante et soixante-dix s’y révèlerent comme Pescaralo, ... Ainsi dès le début des années soixante, malgré l’argent de plus en plus présent dans le sport automobile, l’A.G.A.C.I  est une institution, un passage obligé pour tous les ambitieux. En 1962, l’école de l’AGACI donnait environ 30 cours par an et comptait 250 élèves. Née à Montlhéry  de l’imagination de Maurice Mestivier et des ses complices l’A.G.A.C.I finit par se confondre avec l’Autodrome où elle est parfaitement chez elle..

 

Pourquoi l’AGACI ?

 

En 1934 les pilotes indépendants français étaient complètement mis hors jeux par les équipes allemandes et italiennes sponsorisées par leurs gouvernements. Il fut donc décidé par un certain nombre d’acteurs du sport automobile de créer un organisme susceptible d’apporter une aide aux pilotes indépendants.

 

L’Assemblée générale du 16 décembre 1937 modifia la dénomination qui ne correspondait plus exactement aux objectifs de l’association en Association Française des Coureurs en Automobile. Cependant le sigle AGACI fut conservé car il était déjà bien connu et sonnait bien. L’Association fut reconnue comme Société d’Education Physique par le Ministre des Sports et Loisirs le 16 février 1938.

 

L’AGACI avait un slogan : « Un conducteur adroit et averti se doit de faire partie de l’AGACI !

 

Déclin et fin de l’AGACI

 

Après la guerre on peut considérer que l’AGACI était le principal organisme organisateur d’évènements automobiles en France et qu’il remplissait les fonctions actuelles de la FFSA. Lorsque celle-ci fut créée en 1953. L’AGACI était encore puissante en 68 avec 800 licenciés sur un total de 10.000. Après le déclin en 74 Marcorelles est élu président de l’AGACI, ce qu’il est toujours. Il vend l’école de pilotage à une auto-école et continue à organiser en les grandes heures de Montlhéry en 1980, 82 et 83, dernières épreuves de l’AGACI.

 

Actuellement l’AGACI existe toujours en tant qu’association loi 1901, mais n’a plus d’activités soptives.

Partager cet article

Repost 0
Published by P. Pannetier - dans Patrimoine
commenter cet article

commentaires

Automobi 08/07/2016 22:49

http://www.gersaint.com/lots/insigne-d-automobile-club-3503
Exemple de prix ici

Automobi 08/07/2016 22:43

Ce badge a été utilisée plusieurs années, vers 1950-1960

tychee 06/07/2016 21:01

bonsoir, pouvez vous me dire de quand date cette plaque de calandre, svp?j' ai la même et se vend elle ,svp? merci par avance

question 09/11/2009 19:58


Bonjour,
Connaissez-vous les noms des deux personnes sur la photo? Merci d'avance!


P. Pannetier 12/11/2009 09:40



Le moniteur de l’AGACI est M. Levy (chef pilote de
l'AGACI),
ces photos proviennent de la collection de son fils.
L'autre personne au volant un élève mais nous ne connaissons pas son nom.