Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : blog pour la mémoire de l'autodrome
  • blog pour la mémoire de l'autodrome
  • : Sauvegarde de la mémoire de l'autodrome de Linas Montlhéry
  • Contact

Recherche

Texte libre

1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 18:00

 

Lieu et histoire

L'autodrome de Linas Montlhéry (Essonne), est un site unique au monde, le dernier représentant des autodromes européens encore dans un état proche de l'origine (1924) et complet, avec une architecture très originale. Il a accompagné l'évolution et la recherche automobile depuis plus de 80 ans. Plus de 1850 records mondiaux et internationaux y ont été établis, par les plus grandes marques automobiles européennes. De grandes courses internationales s’y sont déroulées, comme par exemple les grands Prix de l’ACF avant guerre ou les 1000 km de Paris dans les années 50-60.


Patrimoine et mémoire

La structure de béton chef d'oeuvre architectural et industriel souffre du temps et rend incertain à long terme l'avenir de l'autodrome. Bien qu'entretenue par son propriétaire, cela ne suffira pas pour une pérennisation du site. Ce n'est pas seulement sa structure qui est en danger, mais aussi son histoire et la culture automobile qui l'a accompagné au cours du temps. Il faut assurer un accès mémoriel aux marques disparues et étrangères, à tous ces petits constructeurs, qui y ont construit la renommée des automobiles européennes. Ce site placé en bordure, du futur pôle de recherche européen du plateau de Saclay, jouxtant Marcoussis, peut être un élément de développement de l’image internationale de l’automobile Française.

L'UTAC actuel propriétaire du site, commence à prendre conscience de l'importance historique du lieu, mais ne pourra seul faire face à l'ampleur de la tâche les coûts rien que pour renforcer la structure sont déjà importants. Rien ne pourra ce faire sans l’UTAC, qui a lui même demandé un nouvel agrément sportif pour la piste routière, ce qui ouvrira de nouvelles perspective pour le site. La DRAC se tient à disposition de l'UTAC pour étudier une inscription à l'inventaire supplémentaire des monuments historique. Les choses avancent bien et un vrai dialogue semble possible.

La mémoire du site est à construire, elle est actuellement dispersée entre une multitude de personnes et d’institutions, et la réunir demandera un véritable consensus. Le récent rapport Rapetti du ministère de la Culture sur les musées automobiles, a montré dans ses conclusions de graves défaillances en France concernant la conservation de la mémoire culturelle et technique liée à l'automobile dont la France a été l’initiateur principal à ses début. Ce domaine culturel étant peu couvert par les organismes existants. C’est tout un travail culturel qui est à entreprendre.

Actions et propositions

L'idée de la création d'une fondation pour l'autodrome, envisagée par NKM, il y a quelques années, pourrait bien être le but à atteindre, pour la mise en oeuvre de solutions de protection à long terme du site et de sa mémoire. Cela permettrait à de nombreux donateurs d'y déposer leurs archives, à l’image de ce que réalise la fondation Marius Berliet à Lyon, qui est un exemple réussi, dans un domaine similaire. Mais il y a urgence, seule une entité neutre, avec un but clairement établi, pourra fédérer les efforts, et obtenir un large soutien. Il faut dans un premier temps aboutir à l’inscription du site et obtenir le label patrimoine du XXeme siècle, ensuite étudier des projets, des solutions et rechercher des fonds, pour pérenniser sur le long terme ce patrimoine.

La mise en place d’une commission permanente d’étude sous l’égide du ministère de la culture, s'appuyant sur les structures existantes pourrait très bien par exemple être chargé : de mettre en place des actions d’urgence, étudier des projets et trouver des solutions pour mener à bien cette sauvegarde. C'est ce que nous réclamons !

 

 
Il faut maintenant concrétiser ces projets, aider à trouver des solutions, travailler sur la mémoire du site pour faire connaître toute sa richesse historique. C’est pour cela que nous travaillons et que nous sollicitons votre soutien et votre participation, rejoignez nous ! Rien ne pourra ce faire sans un soutein très large.

Des soutiens privés nouveaux pourraient participer à la création de cette fondation : compagnie pétrolières, constructeurs routiers, équipementiers, concessionnaires autoroutiers, médias, ... Tous directement concernés par cette culture automobile qui les a fait exister. Nos constructeurs se consacrant déjà surtout à l'histoire de leurs propres marques.



Pascal Pannetier
Patrimoine Sportif & Mécanique
Tél: 06 21 81 16 09

Partager cet article

Repost 0
Published by P. Pannetier - dans Patrimoine
commenter cet article

commentaires