Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : blog pour la mémoire de l'autodrome
  • blog pour la mémoire de l'autodrome
  • : Sauvegarde de la mémoire de l'autodrome de Linas Montlhéry
  • Contact

Recherche

Texte libre

2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 17:17

Omnia-avril-24_image.jpg 

La grande guerre avec ses millions de morts, va transformer durablement notre société. Pendant le conflit les femmes sont recrutées dans des métiers jusque là exclusivement réservés aux hommes. C'est comme cela que certaines se retrouvent à conduire des ambulances ou à faire de la mécanique. Ces nouvelles perspectives pour la femme vont séduire les plus téméraires et engendrer une nouvelle mode. Après le conflit, le marché est limité pour les constructeurs automobiles, il est restreint à une clientèle bourgeoise aisée. Et la clientèle féminine, dans ce contexte, permet d'étendre ce marché. Tous vont donc rivaliser pour la séduire et l'attirer vers l'automobile.
 
pub_femmes.JPG
La course automobile, les rallyes et les concours d'élégance seront, parmi les lieux privilégiés pour se montrer au volant des plus beaux bolides.
 
Dès 1923 des femmes participent à certaines courses, comme le Bol d'or.
 
C'est en 1925 que des femmes s'inscrivent pour la première fois au rallye de Monte-Carlo. Mme Mertens sur Lancia, partie de Tunis, est arrivée première au temps de ce 3eme Rallye de Monte Carlo, mais ne sera classée que 2eme, n'ayant qu'un seul passager, son mari. En effet le classement est par points et 6 points sont attribués par passager transporté.
 
Le premier Automobile club féminin est créé en 1926 par la Duchesse d'Uzès (83 ans), qui avait été aussi en 1898 la première femme à obtenir un brevet de chauffeur. C'est elle qui donnera le départ du premier championnat féminin de l'Auto en 1927 sur l'autodrome, organisé par son club.
 
automobilia-num-314-juin-1930_p34_image.jpgDe nombreuses épreuves spécifiquement féminines sont créées à cette époque, les plus connues étant : Le Paris - La Baule automobile pour dames, le rallye Paris-Saint Raphaël féminin, le championnat féminin de l'Auto, organisé par l'Automobile Club Féminin de Paris et qui est composé d'une série d'épreuves féminines, qui ont lieu chaque année à partir de 1927 sur l'autodrome.

automobilia-num-314-juin-1930_p33_image.jpg 
L'autodrome, qui ouvre en 1924, devient tout naturellement un des hauts lieux de pilotage, pour ces nouvelles idoles féminines.
 
De nombreuses femmes pilotes vont y rivaliser d'adresse, dans des courses qui leurs sont réservées. Mais aussi dans des records toutes catégories, où certaines tiendront la dragée haute aux meilleurs pilotes masculins.
 
En 1936 a lieu aussi sur l'autodrome un critérium féminin, séries éliminatoires de dix Simca 5 tirées au sort.
 
Voici quelques unes de ces célébrités qui ont pilotées sur l'autodrome :
 
Gwenda-Stewart-Derby-Miller-2-L-1930-.jpgL'Anglaise Glenda Stewart est très connue pour ses records sur l'autodrome. Elle a aussi piloté des motos comme par exemple une Rudge 350 cc.En 1930 sur l'anneau de Linas-Montlhéry, miss Gwenda Stewart atteint 185 km/h et bat le record de l'heure au volant d'une Morgan à 3 roues. Sur la ligne droite d'Arpajon elle obtient les records du mile et du km lancé            à 117 mp/h (160 km/h). En 1932, elle décroche les records du mile, de l'heure, et des 200km sur une Derby-Miller 1500cc. En 1934, elle établi à 234 km/h le record de l'anneau et le conservera plusieurs années.           
 
Match-l-intran_17-Aout-1927_junek.jpgLa Tchèque Elisabeth Junek en 1927 fut la gagnante du handicap dames 50 km sur l'autodrome.
La française Hellé-Nice
automobilia-num-vers-juin-1930_p24_image.jpgLa plus célèbre des Françaises sera Mariette Hélène Delangle, plus connu sous le nom de "Hellé-Nice". En 1920 elle passe son permis de conduire et achète sa première voiture une Citroën. Célèbre danseuse de revue, elle fréquente beaucoup le milieu des pilotes.
 
Elle s'inscrit le 2 juin 1929 à la 3ème Journée Féminine de l'Automobile à Montlhéry. Elle y conduira une Omega Sixprêtée par le pilote Daubecq. Dès sa première participation elle remporte : le Championnat Féminin couru sur 150km, le Grand Prix Féminin sur 50km et le Concours d'élégance. Cela en fait rapidement l'idole de la presse, et elle devient le nouveau visage publicitaire des Lucky Strike, les cigarettes de la championne.
 
Quelques temps après, Ettore Bugatti lui proposera un nouveau défi, tutoyer les 200km/h avec une Bugatti 2 litres 35C, dans un but publicitaire pour attirer la clientèle féminine. Le 18 décembre 1929 à Montlhéry, au cours d'une épreuve officielle sur 10 tours de l'anneau de vitesse, elle boucle un tour à la moyenne de 197,7km/h obtenant ainsi le record de piste féminin, maintenant 194,3km/h sur 16km. La presse en fait la femme la plus célèbre de France.
 
En mai 1937, elle participe avec quatre autres femmes, à une tentative de record organisée par Yacco sur le circuit de Montlhéry. Elles conduisent pendant 10 jours sans arrêt en se relayant, la première Matford V8 produite en France, moteur 3,621 litres. Après l'abandon de Claire Descollas, l'épreuve se déroulera du 19 au 28 mai avec au volant Odette Siko, capitaine de l'équipe, Simone des Forest et Hellé Nice. L'équipe établit 10 records du monde et 15 records internationaux de classe C à des vitesses moyennes de 140 à 144km/h. Elles auront parcouru plus de 32 000 kilomètres et obtenu par exemple le record des 10 jours à la moyenne de 139,99 km/h. Cette Matford à carrosserie spéciale était baptisée Claire, peut-être en hommage à la pilote qui a dû abandonner.
 
Mme Schell  participe à quelques épreuves sur l'autodrome. Elle remportera Le Paris - La Baule automobile pour dames 1928.
 
GHCroquis4.jpg
Mme Anne Rose ITIER,en 1928, remporte le 2eme Grand Prix Féminin à Montlhéry. Elle participera cinq fois aux 24h du Mans de 1934 à 1939.
 
Mme Charlotte Versigny remporta en 1927 le Grand Prix de la Baule devant des hommes sur Talbot. Elle a remporté le Championnat Féminin sur l'autodrome en 1928 sur Bugatti devant Blanche Meignan sur Sizaire et Mme Lejeune sur B.N.C. C'est elle qui donnera à Hellé Nice l'envie de courir
 
Mme Violette Morris est une sportive accomplie qui participe à haut niveau à de nombreuses disciplines. Elle est vainqueur du Bol d'or automobile en 1927 sur Benjamin 1100cc, 3e en 1926, 4e en 1922 et 1923, toujours sur cyclecars Benjamin. De 1928 à 1932, elle tient un magasin d'accessoires automobiles à Paris, Porte de Champerret. Elle avait une très mauvaise réputation. 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Violette_Morris
 
Mme Odette SIKO participera quatre fois aux 24h du Mans de 1930 à 1933, elle termina 4ème en 1932. Elle participa en 1937, sur l'autodrome, aux records Yacco sur la Matford.
 
Mme Annet Badel était Présidente du club de pilotage Georges Boillot créé en 1935 sur l'autodrome.
 
ACIF_mai1935_club_Georges_boillot_p128_image.jpg
Livres :
 
BugattiQueen-2.jpgThe Bugatti Queen: In search of a motor racing legend
by Miranda Seymour (en anglais)
Editeur : Random House (décembre 2004)
ISBN-10: 1400061687
ISBN-13: 978-1400061686 
 
femmes_pilotes.JPGFemmes pilotes de course auto 1888-1970
Auteur : J.-F. BOUZANQUET
Editions ETAI
ISBN : 978 2 7268 8749 3 
 
 
bugatti-20tcheque.jpgBUGATTI - ELISKA JUNEK - MA VZPOMINKA JE BUGATTI   
OLYMPIA - JUNKOVA Eliska ( JUNEK Elisabeth) Il est rédigé en Tchèque.
Ce livre rédigé par Eliska Junek et son mari, raconte leur vie de pilote, sur BUGATTI .
Les photographies proviennent directement de leurs archives personnelles. 
 
 
violette_morris.jpgViolette Morris, la Gestapiste
Héroïne du sport, puis traître à son pays: une féministe à la Gestapo
Auteur : Jean-Emile Neaumet
Editions Fleuve Noir: Crime Story  
 
 
violettemorrislahyene.gifViolette Morris, la Hyène de la gestap
AuteurRaymond Ruffin
Editions Cherche-Midi (2004)
ISBN : 2 74910 224 3  
 
 
violette_morris-2.jpgLa Diablesse - La Véritable Histoire De Violette Morris
AuteurRaymond Ruffin
Editions Pygmalion (1989) 
 
 



Articles :
 
Automobile historique. Novembre/Décembre 2001 - n° 51 p. 52-56
Emmanuelle Déchelette, La femme la plus rapide du monde.
 
Revue EVE 16 JUIN 1929 n°455 Article : UNE CHAMPIONNE AU VOLANT: MADAME HELLE-NICE QUI VIENT DE GAGNER LE GRAND PRIX FEMININ A L'AUTODROME DE MONTLHERY.
 
A voir aussi :
 
http://speed-queens.mysite.wanadoo-members.co.uk/driver_list.html 


Pascal Pannetier

Les dessins de Géo Ham proviennent de la collection R&B

GHCroquis1.jpg
 

Partager cet article

Repost 0
Published by P. Pannetier - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Philippe 10/02/2011 13:46



Ne pas parler d'Hellé Nice dans cet article c'est soit de l'incompétence caractérisée soit de la mauvaise foi chronique.



Automobi 13/02/2011 18:57



Si vous aviez lu le texte vous auriez vu qu'un grand nombre de lignes en parle.


Seul le titre ne mettait pas son nom en avant, il état dans le texte, j'ai rectifié.


Vous aurriez pu au moins voir son potrait :-)


Etiez-vous là lors de sa comémoration en 2010 ?